Essai/Belgique 17 janvier François de Smet

Dans ses Pensées Pascal explique son pari de Dieu : rien à perdre s'il n'existe pas, tout à gagner s'il existe. En suivant les pistes amorcées par l'anthropologue Johan Huizinga et le sociologue Gérald Bronner, François de Smet développe cette idée de jeu, le croyant devenant celui qui joue sans le savoir. Il prend l'exemple des pastafariens. Selon cette religion parodique imaginée en 2005 par l'américain Bobby Henderson, le monde aurait été créé en cinq jours après une cuite à la bière par un monstre en spaghetti volant, ce qui explique son imperfection. Derrière le côté potache, les adeptes de ce culte qui se coiffent d'une passoire veulent montrer l'absurdité des autres religions. « Ce n'est pas le Monstre en spaghetti qui est mis au même plan que Dieu ; c'est l'invraisemblance de l'existence de Dieu qui est mise à l'échelle de l'invraisemblance de l'existence du Monstre en spaghetti. » Les pastafariens revendiquent la même considération que les autres cultes dans leur volonté de ne se référer, via l'absurde, qu'au rationnel, à la science et à la théorie de l'évolution.

L'auteur du remarqué Reductio ad Hitlerium (PUF, 2014) estime que l'absence de toute spiritualité n'est pas forcément souhaitable, mais « refuser de réfuter l'invraisemblance par fausse humilité épistémologique revient à entretenir l'obscurantisme ». Cette attitude favorise selon lui ce Deus casino, ce Dieu ludique qui fait que « toute croyance est un jeu dont le croyant est le héros ». La seule différence est que le croyant a oublié qu'il joue... Nous restons quoi qu'il en soit des « machines à croire », malgré les absences de preuves raisonnées et malgré Darwin. L'homme demeure un animal ludique. Il aime jouer, y compris avec le feu, et il est peu probable qu'il abandonnera toute forme de spiritualité.

À la fois drôle et très sérieux, notamment dans la partie juridique sur la définition d'une religion, l'essai de François de Smet fera la joie des agnostiques et des athées. Il rassurera aussi le citoyen lambda qui voit les fondamentalismes redoubler un peu partout. Pour ce philosophe belge, ce ne sont que les derniers contre-feux paroxystiques des croyances telles que nous les connaissons qui s'effondrent avant l'émergence de nouveaux croyants - joueurs qui auraient enfin conscience de jouer.

François De Smet
Deus casino
PUF
Tirage: NC
Prix: 18 euros ; 242 p.
ISBN: 9782130810247

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités