Avant-critique Jeunesse

Julien Baer, Sébastien Mourrain, "Alphonse" (Gallimard Jeunesse)

Julien Baer, Sébastien Mourrain, "Alphonse" (Gallimard Jeunesse)

Alphonse Julien Baer/Sébastien Mourrain - Photo © Julien Baer/Sébastien Mourrain/Gallimard Jeunesse

Julien Baer, Sébastien Mourrain, "Alphonse" (Gallimard Jeunesse)

Avec humour, Julien Baer et Sébastien Mourrain mettent en scène un héros cocasse, distrait et polyvalent.

J’achète l’article 1.5 €

Par Fabienne Jacob,
Créé le 09.05.2023 à 14h00 ,
Mis à jour le 10.05.2023 à 01h26

Couteau suisse. Alphonse, petit bonhomme sorti de l'imaginaire facétieux de Julien Baer, est à la hauteur de son prénom : inattendu. Le crayon de Sébastien Mourrain nous le montre d'abord de profil, puis de bas, de haut, de dos et enfin de loin. Et là, on ne voit rien d'autre qu'une page blanche... Le ton est donné pour la suite, quand les deux compères égrènent les métiers divers et variés qu'exerce notre brave Alphonse. Ça démarre sur les chapeaux de roue si on peut dire alors qu'il est chauffeur de taxi et qu'il a fait monter à bord un marlou venant visiblement de braquer une banque à en juger par les sacs de billets de banque trônant sur le siège et dans le coffre. Manque de bol, Alphonse n'a aucune idée d'où le situe le 12, avenue de l'Opéra... Promeneur de chien est un métier qui ne lui va pas mieux. Au milieu d'un parc verdoyant, il sombre dans une sieste profonde et aussitôt les quatre toutous à qui il vient d'enlever la laisse en profitent pour se faire la malle. Comme vendeur de glaces, il choisit plutôt mal sa saison puisqu'il neige à gros flocons. En costume de banquier, il est beaucoup moins frileux que les prêteurs d'aujourd'hui : au zigoto qui vient lui demander la somme modique de 750 millions d'euros et des poussières, il signe illico un chèque. Il fait un piètre facteur à vélo, les lettres d'amour s'envolent de son sac en bandoulière. En boulanger, il se découvre allergique au gluten et en fleuriste, réactif au pollen. Son dernier job d'employé de zoo semble lui aller comme un gant mais on vous laisse deviner ce qui arrive quand il s'agit de nourrir le lion...




Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:



Tirage:
Prix:
ISBN:

Les dernières
actualités