Créée et gérée par Patricia de Pas, la société qui avait repris en 2013 la publication de La Quinzaine littéraire alors en liquidation, et l'avait rebaptisée La Nouvelle Quinzaine littéraire, ne pourra plus utiliser cette marque : le 6 septembre, le tribunal de grande instance de Paris a jugé qu'il s'agissait d'une contrefaçon du titre créé et déposé par Maurice Nadeau, dont ses héritiers Claire et Gilles, représentés par Me Emmanuel Pierrat, sont propriétaires et en conflit avec Patricia de Pas. La société exploitante est aussi condamnée à 8 500 euros de dommages-intérêts, et le jugement est exécutoire. « La cabale menée depuis 2015 a abîmé cette marque, qui n'est peut-être plus indispensable à la publication du magazine », s'interroge Patricia de Pas, qui n'a pas encore discuté d'un possible appel avec son avocat, MCédric Meiller.






Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités