La folie de Dali s'expose à Paris

© Centre Pompidou

La folie de Dali s'expose à Paris

L'exubérant personnage médiatique ne fait aujourd'hui plus d'ombre à son oeuvre, comme en témoigne l'abondante production éditoriale.

Par Anne-Laure Walter ,
avec alw Créé le 15.04.2015 à 22h43

Le Centre Pompidou propose du 21 novembre au 25 mars une relecture de l'oeuvre de Dalí trente ans après la dernière grande rétrospective, à travers une grande exposition (voir notre article publié dans Livres Hebdo n°929, du 9.11.2012). Plus de deux cents oeuvres (peintures, sculptures, dessins...) sont présentées dont les grandes icônes que sont La persistance de la mémoire, Le grand masturbateur ou L'énigme sans fin, ainsi que des objets, des projets pour le théâtre ou le cinéma, des films, des photographies et des extraits d'émissions de télévision.

La dernière exposition Dali à Beaubourg, en 1979, deux ans après l'ouverture du Centre Pompidou, reste à ce jour la plus fréquentée de l'histoire de l'institution avec plus de 840 000 visiteurs. Pourtant, aucune rétrospective monographique ne lui a été consacrée depuis plus de trente ans. Disparu en 1989, le personnage public envahissant a longtemps occulté le travail méticuleux et acharné du peintre admirateur de Raphaël ou de Vermeer. Cette exposition permettra de renouer avec l'oeuvre et les étals des libraires déborderont de l'importante production éditoriale proposée à l'occasion de cette nouvelle mise en lumière.

Au musée
Les éditions du Centre Pompidou présentent Dalí, le catalogue de l'exposition sous la direction de Jean-Hubert Martin, Jean-Michel Bouhours, Thierry Dufrêne (49,90 euros) ainsi que Dalí, l'album de l'exposition (10,50 euros). Elles publient aussi La raison du fou: Dalí et la science de Vincent Noce, dans la collection «Les écrits» ainsi que la monographie Dalí par l'un des commissaires, Jean-Michel Bouhours, (12 euros, 96 pages).
L'application pour iPad et Android, Dalí: l'exposition, éditée avec Gallimard est désormais disponible (3,99 euros) tout comme la BD éditée avec Dupuis, Dalí par Baudoin d'Edmond Baudoin (Voir «avant-critique», dans LH 927 du 26.10.2012, p. 66).

En images
Au rayon des livres illustrés, Salvador Dalí, Gustave Moreau, André Breton de Pierre-Louis Mathieu, chez ACR, montre l'importance de l'oeuvre de Moreau pour les surréalistes. Salvador Dalí: double image, double vie (Hazan) par l'un des commissaires, Thierry Dufrêne, inscrit l'artiste dans son contexte historique. Dalí cinéma sous la dir. de Matthew Gale, préf. par Catherine Millet (G3J) est la traduction du catalogue d'une exposition de la Tate Modern à Londres en 2007. On trouvera aussi Gala Dalí: égérie de l'art moderne de Laetitia Cénac (La Martinière), Dalí de Meredith Etherington-Smith, une biographie publiée chez Archipoche ainsi que la réimpression à 8000 exemplaires de Dalí. Le grand paranoïaque par Jean-Louis Gaillemin en «Découvertes» Gallimard. Et Beaux Arts propose un hors-série Dalí coédité avec le Nouvel Observateur.

En textes
Gala: la muse redoutable de Dominique Bona vient de paraître chez J'ai lu et propose une biographie romancée. Le mythe tragique de l'«Angélus» de Millet : interprétation paranoïaque-critique de Salvador Dalí, essai de 1938 dans lequel l'artiste surréaliste applique sa méthode est remis en avant par Allia. N'oublions pas la collection créée par Notari en 2007 « Bibliotheca Daliniana » dont le troisième titre Dali (Tokyo, 1939), traduit pour la première fois du japonais, a été publié en début d'année. Et pour réentendre la voix du maître, Radio-France et l'Ina rééditent Salvador Dalí: radioscopie de Jacques Chancel.

Pour les plus jeunes
Enfin les enfants pourront s'initier à la folie de Dali avec Le livre d'activités Dalí ainsi que, dans la collection «L'art et la manière», Dalí de Clémence Simon chez Palette mais aussi avec Comment parler de Salvador Dalí aux enfants? de Sandrine Andrews au Baron perché, ainsi qu'un numéro de la revue Dada.

Les dernières
actualités