FIBD

La Scelf va installer Shoot the Book! à Angoulême

La première édition de Shoot the Book !, au Festival de Cannes - Photo VINCY THOMAS.

La Scelf va installer Shoot the Book! à Angoulême

La Société civile des éditeurs de langue française annonce un partenariat avec le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême. Son opération Shoot The Book! destinée à promouvoir l’adaptation audiovisuelle d’œuvres littéraires sera mise en place pour la prochaine édition du festival, en janvier 2022.

J’achète l’article 1.50 €

Par Charles Knappek,
Créé le 03.03.2021 à 12h39,
Mis à jour le 03.03.2021 à 13h01

Assistera-t-on bientôt à une explosion du nombre d’adaptations audiovisuelles de bandes dessinées ? Deux acteurs de la chaîne du livre s’y emploient : la Société civile des éditeurs de langue française (Scelf) et le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême (FIBD) annoncent un partenariat qui prendra effet en janvier 2022 lors de la prochaine édition physique du festival – si la situation sanitaire le permet.

L’événement sera en effet pour la première fois le théâtre de l’opération Shoot The Book!, programme de rencontres professionnelles destiné à accompagner la présence des éditeurs français sur les grands marchés audiovisuels internationaux et à promouvoir l’adaptation audiovisuelle d’œuvres littéraires.

« Nous aurions aimé organiser Shoot The Book plus tôt, indique Nathalie Piaskowski, directrice générale de la Scelf. Mais il nous a semblé important de lancer l’opération dans le cadre d’une édition physique du festival. L’objectif premier du dispositif est de faciliter les rencontres et les échanges entre producteurs de l’audiovisuel et éditeurs. Nous espérons que l’édition 2022 du festival pourra se tenir normalement. »

Initié en 2020 avec l’invitation d’une délégation d’acquéreurs de droits, le sujet de l’adaptation audiovisuelle de la bande dessinée a poursuivi sa montée en puissance au FIBD en 2021 avec l’inscription de producteurs français et étrangers (États-Unis, Argentine, Brésil, Corée du sud, Ukraine…).

Avec Shoot The Book!, une session de pitchs permettra cette fois aux éditeurs de présenter les livres sélectionnés pour leur potentiel d’adaptation par un jury de professionnels internationaux de l’audiovisuel. Producteurs et éditeurs auront aussi la possibilité de se rencontrer individuellement et auront accès à une programmation de conférences sur les particularités et les grandes tendances des marchés internationaux de l’adaptation.

Dynamique favorable

Habituée des grands rendez-vous cinématographiques internationaux depuis sa création en 2014, l’opération Shoot The Book!est organisée dans le cadre de plusieurs marchés de films dans les festivals (Cannes, Fipadoc, Annecy, Los Angeles, Shanghai et Mumbai). Sur la scène littéraire, on la retrouve aussi depuis 2014 à Quai du polar, avec un effet sensible sur l’adaptation des titres sélectionnés. « En moyenne, 30 % ont fait l’objet d’une option de la part d’un producteur depuis 2014 », précise Nathalie Piaskowski.

La directrice générale de la Scelf dresse un bilan encourageant de l’année écoulée ; elle concède néanmoins « naviguer à vue » s’agissant des événements à venir. « La dynamique est structurellement favorable, portée par la croissance des plateformes de streaming vidéo, conclut-elle. Même en virtuel, de nombreux échanges ont eu lieu entre producteurs et éditeurs en 2020. Mais il est trop tôt pour en mesurer les conséquences car il faut en moyenne trois ans entre une première prise de contact et une adaptation éventuelle. En 2021, nous allons continuer à organiser des rencontres. »

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités