La succession de Bernanos dénonce "la tentative de récupération" de l'écrivain par le FN | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec vt, avec afp, le 31.08.2010

La succession de Bernanos dénonce "la tentative de récupération" de l'écrivain par le FN

Georges Bernanos

Le parti d'extrême droite a utilisé le nom de Bernanos pour baptiser la promotion 2010 du Front National de la jeunesse (FNJ).

Gilles Bernanos, administrateur de la succession de Georges Bernanos, et président de l'Association internationale des amis de Georges Bernanos, a dénoncé mardi 31 août "avec force" la "tentative de récupération" de l'écrivain par le Front national.

Dans un communiqué, Gilles Bernanos s'est ému que le parti de Jean-Marie Le Pen ait décidé le week-end dernier, lors de son université d'été, de baptiser la promotion 2010 du Front National de la jeunesse (FNJ) "Bernanos".

"Il est inadmissible que le Front National choisisse de placer officiellement les activités de la "promotion actuelle" du FNJ sous le "parrainage" de Georges Bernanos, sans autorisation de ses ayants droit et en violation flagrante de ses idéaux", s'est insurgé M. Bernanos.

Pour lui, "cette utilisation opportuniste du nom de Georges Bernanos est abusive". "Celui-ci a consacré sa vie à lutter contre les totalitarismes, qu'il s'agisse de Franco, Hitler ou Mussolini. Il s'est engagé dès juin 1940 pour la France Libre et contre le Maréchal Pétain, qu'il considérait, contrairement à M. Le Pen, comme un traitre qui "déshonorait les morts de Verdun"", a-t-il ajouté.

"Il n'existe rien de commun entre l'idéal de liberté, l'esprit de résistance et l'humanisme de Georges Bernanos, et le parti de M. Le Pen", a-t-il conclu.

Georges Bernanos est, entre autre, l'auteur de La joie (prix Femina), Sous le soleil de Satan et Journal d'un curé de campagne (Grand prix du roman de l'Académie française).

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre