ÉVALUATION

La valeur des bibliothèques

La valeur des bibliothèques

Par ces temps de crise, la bibliothèque est de plus en plus souvent sommée de mesurer son impact social et économique sur l'individu et la société. Un ouvrage publié aux éditions du Cercle de la librairie dresse un état des lieux et des moyens disponibles, avec des pistes.

J’achète l’article 1.5 €

Par Laurence Santantonios ,
avec Créé le 15.04.2015 à 21h00 ,
Mis à jour le 16.04.2015 à 02h43

La bibliothèque universitaire droits-lettres de Grenoble.- Photo DR/BU/GRENOBLE

Comment et pourquoi évaluer les bibliothèques ? Comment intégrer cette tâche dans leur activité courante ? Le manuel collectif qui vient de paraître sur le sujet aux éditions du Cercle de la librairie (1), coordonné par Valérie Alonzo et Pierre-Yves Renard, apporte aux professionnels des éléments de méthode, illustrés par des exemples provenant de bibliothèques de taille et de statut divers - le service commun de documentation (SICD2) de Grenoble, le réseau des bibliothèques du Valais en Suisse, les bibliothèques municipales de Bordeaux, de Lyon...

L'évaluation des politiques publiques en France, en particulier des bibliothèques, a beaucoup évolué ces vingt dernières années, passant d'une pratique marginale et novatrice à un exercice courant. A l'heure d'Internet et des nouveaux usages à distance, les bibliothèques sont sommées de prouver leur valeur et leur singularité tout autant que leur intégration au sein de l'institution. Il leur est demandé de produire des données pour l'attribution de moyens et de mettre en avant des notions d'efficacité et d'efficience. "Recueillir des statistiques et construire des indicateurs, >écrivent les auteurs, n'est cependant pas une fin en soi. Pour qu'elle soit utile et efficace, il faut que l'évaluation soit précédée, accompagnée et suivie d'une réflexion, d'un échange et d'une communication." Et de souligner que les méthodes à mettre en oeuvre, en matière de pilotage et de mise en place concrète des travaux d'évaluation "exigent des compétences de plus en plus poussées".

Le dernier chapitre, signé par Roswitha Poll, de l'International Organization for Standardization (ISO) en Allemagne, aborde la question complexe de l'impact économique et social des bibliothèques. Les collectivités, confrontées aux restrictions budgétaires, sont de plus en plus demandeuses de ce type de données. Tout en soulignant qu'il n'est pas simple de capter la preuve de l'influence directe des bibliothèques sur l'individu et la société, l'auteure résume les principaux indicateurs qui témoignent d'une influence positive sur la population : intégration sociale, accès gratuit à l'information, apprentissage et éducation permanente, promotion de la culture et de l'identité locales.

(1) Evaluer la bibliothèque, sous la direction de Valérie Alonzo, adjointe du directeur de la bibliothèque interuniversitaire Cujas, et Pierre-Yves Renard, directeur du BiblioPôle (réseau de lecture publique du conseil général du Maine-et-Loire), 192 p., ISBN 978-2-7654-1373-8, prix : 35 euros.

15.04 2015

Les dernières
actualités