“La vie d'une autre“ et trois autres adaptations au cinéma

Juliette Binoche et Mathieu Kassovitz dans “La vie d'une autre” © ARP Sélection

“La vie d'une autre“ et trois autres adaptations au cinéma

La première réalisation de la comédienne Sylvie Testud est tirée du roman éponyme publié par Frédérique Deghelt en 2007 chez Actes Sud.

J’achète l’article 1.50 €

Par Marie-Christine Imbault,
avec mci,
Créé le 14.02.2012 à 00h00,
Mis à jour le 14.02.2012 à 00h00

Sur les écrans le 15 février, La vie d'une autre, première réalisation de la comédienne Sylvie Testud, est l'adaptation du roman éponyme de Frédérique Deghelt, publié en 2007 chez Actes Sud, qui le réédite pour l'occasion en grand format et en poche (collection “Babel”), enrichi de l'affiche du film avec photo des interprètes en couverture. Le livre est également disponible au Livre de poche depuis janvier 2010.

Dans La vie d'une autre, Juliette Binoche incarne une jeune mère amnésique de trois enfants qui tente de reconstruire son couple et enquête secrètement sur les douze dernières années de sa vie, au côté de Mathieu Kassovitz, qui dirigeait en novembre dernier Sylvie Testud dans L'ordre et la morale.

Frédérique Deghelt est aussi l'auteure de La Nonne et le brigand, très remarqué lors de la rentrée de janvier 2011, et publiera le 1er mars aux éditions du Moteur Un pur hasard, dans lequel elle réunit deux amis de lycée vingt ans plus tard.

Trois autres adaptations littéraires apparaissent au cinéma ce mercredi dont, d'après Jules Verne et à la suite du Voyage au centre de la terre d'Eric Brevig en 2008, L'île mystérieuse en 3D, par Brad Peyton, avec Josh Hutcherson comme dans le premier volet.

Mark Neveldine et Brian Taylor remettent en selle Nicolas Cage dans le rôle du motard en flammes créé par Marvel avec Ghost Rider : L'esprit de vengeance (sept albums parus chez Marvel France).

Dans Howl, titre du célèbre poème d'Allen Ginsberg paru en 1956 (Howl and Other Poems, Bourgois), Rob Epstein et Jeffrey Friedman portent à l'écran l'histoire du cofondateur, avec Jack Kerouac, de la fameuse beat generation. Trois thèmes y sont traités : le procès pour obscénité intenté à son éditeur en 1957, images d'archives à l'appui, des séquences d'animation inspirées du poème, et enfin le portrait de l'écrivain, interprété par James Franco.

Enfin, la brillante interprétation de Meryl Streep dans le rôle de La dame de fer pourra donner envie de se replonger dans les mémoires de Margaret Thatcher, 10, Downing Street, parues en 1993 chez Albin Michel.


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités