L'agent littéraire Andrew Wylie tacle Amazon | Livres Hebdo

Par Souen Léger, avec The New Republic, le 09.10.2013 (mis à jour le 14.10.2013 à 21h14) Amazon

L'agent littéraire Andrew Wylie tacle Amazon

Le célèbre agent littéraire Andrew Wylie a comparé Amazon à Napoléon, accusant le géant de la vente en ligne de "mégalomanie".

"Retirez-vous d’Amazon". C’est le message adressé aux éditeurs par Andrew Wylie, l’un des agents littéraires les plus influents au monde, dans une interview accordée au magazine The New Republic. Surnommé "le Chacal", cet Américain représente plus de 800 écrivains parmi lesquels Philip Roth et Salman Rushdie.
 
Plus question pour lui de vendre des livres à Amazon,  « sauf dans le cas [ses] enfants seraient kidnappés et menacés de mort ». Une position qui peut sembler étonnante pour celui qui a lancé en 2010 sa propre maison d’édition de livres électroniques, Odyssey Editions, en partenariat exclusif avec Amazon. Face à la pression des éditeurs, l'agent avait fait marche arrière.
 
Il incite désormais les éditeurs à ne plus travailler avec Amazon s’ils ne sont pas satisfaits des conditions imposées par le géant américain. « Vous pensez que vous allez perdre 30% de votre marché ? Et bien soit, ce n’est pas grave, puisque vous aurez 30% de marges supplémentaires sur les 70% restants », assène-t-il.
 
« Amazon s’est pris à croire qu’il pouvait se développer sans l’aide de personne. C’est de la mégalomanie », poursuit Andrew Wylie. Comparant le groupe de vente en ligne à Napoléon, il estime que cette folie des grandeurs le mènera à sa perte.

close

S’abonner à #La Lettre