Cession

Familier des listes des meilleures ventes et des prix en tous genres, Michel Bussi, qui se réclame volontiers des grands auteurs populaires de langue française comme Georges Simenon et Sébastien Japrisot, sans renier l’influence de l’Américain Harlen Coben, séduit désormais les cinéastes. Rififilms et Mizar Films viennent d’acheter les droits cinématographiques d’Un avion sans elle, son deuxième roman publié aux Presses de la Cité, après Nymphéas noirs et quatre précédents romans policiers chez de petits éditeurs. L’adaptation de ce polar, notamment couronné du prix des Maisons de la presse en 2012, devrait sortir en salle en 2014. Traduit en neuf langues, le livre, qui caracole toujours dans les sept premières places des listes des meilleures ventes poche, s’est déjà vendu à plus de 100 000 exemplaires, petits et grands formats confondus. Gregory Messina, responsable des droits aux Presses de la Cité, vient également de vendre à Son & lumière ceux de Ne lâche pas ma main, son tout dernier roman qui fait le siège de notre liste Romans depuis sa sortie il y a cinq semaines (voir LH 946 du 22.3.2013, p. 55), avec un premier tirage de 40 000 exemplaires.M.-C. I.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités