Le CNL élargit ses aides aux librairies francophones

Le CNL © Olivier Dion

Le CNL élargit ses aides aux librairies francophones

La traditionnelle "matinée des libraires", organisée dimanche en marge du salon au CNL a été l'occasion de présenter à une centaine de professionnels francophones les nouveaux dispositifs d'aides.

J’achète l’article 1.50 €

Par Clarisse Normand,
avec cn,
Créé le 28.03.2010 à 00h00,
Mis à jour le 28.03.2010 à 00h00

Le Centre national du livre (CNL) a accueilli dimanche 28 mars la "Matinée des libraires" qui a réuni une centaine de professionnels francophones venus des quatre coins du monde.
Cette année, l'événement a permis au CNL de présenter son nouveau dispositif de soutien aux librairies francophones. Ainsi que l'a expliqué Isabelle Nyffenegger, chef des relations internationales, les aides centrées jusqu'ici sur la constitution des stocks vont être étendues à la création de librairies ainsi qu'à la diversification et à la valorisation des fonds des librairies existantes.

Pour la création, le dispositif permettra d'accompagner sur une durée de trois ans les librairies désireuses de créer un fonds en français en les aidant à acquérir des ouvrages et des outils aptes à développer la qualité du service (informatique, formation du personnel...).

Pour la diversification et la valorisation des fonds, les aides passeront par des subventions à l'achat de livres mais aussi à la mise en place d'outils d'information et de service (sites web, par exemple). Destinées à favoriser la pérennisation et le développement d'un réseau qualitatif, ces aides sont réservées aux librairies ayant préalablement reçu l'agrément "librairies francophones de référence" créé pour la circonstance et délivré également pour une durée de trois ans.

Fort d'un budget global de 350 000 euros, le CNL a annoncé qu'une première commission, composée de représentants de la profession et du ministère des Affaires étrangères, se réunira fin mai-début juin pour examiner les dossiers déposés.

Françoise Zylberberg (Taïwan) et Monique Lafontant (Haïti) ont reçu les insignes de Chevalier dans l'ordre des Arts et Lettres.

Dans la foulée de cette présentation, Michel Chouéri et Philippe Goffe, respectivement président et vice-président de l'Association internationale des libraires francophones, ont rappelé les enjeux de la charte des libraires lancée à l'automne dernier au salon de Beyrouth et son articulation avec le dispositif d'aides du CNL, dans la mesure où les critères des "librairies francophones de référence" prennent largement appui sur ceux de la charte.

Puis, tandis que Pierre Myszkowski, responsable de la formation et des échanges professionnels au Bureau international des éditeurs francophones (Bief), a présenté les offres de formation aux libraires francophones, Guillaume Husson, délégué général du Syndicat de la librairie française (SLF), a évoqué les enjeux du numérique pour les librairies à l'étranger.

Enfin, venant clore de manière émouvante cette matinée riche en information, Françoise Zylberberg, fondatrice et dirigeante de la librairie Le Pigeonnier à Taïwan, et Monique Lafontant, directrice avec sa soeur Solange de La Pléiade à Haïti, ont reçu les insignes de Chevalier dans l'ordre des Arts et Lettres pour leur travail de promotion de la culture française dans leurs pays.

28.03 2010

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités