Bande dessinée

Le FIBD renoue son partenariat avec la SNCF

Photo FIBD - TWITTER

Le FIBD renoue son partenariat avec la SNCF

Dans une cinquantaine de gares françaises, les œuvres du Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême seront exposées de mi-décembre 2020 à mi-février 2021.

J’achète l’article 1.50 €

Par Thomas Faidherbe,
Créé le 09.12.2020 à 16h49,
Mis à jour le 09.12.2020 à 17h00

La BD va illustrer les gares de France. Le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême renouvelle son partenariat avec SNCF Gares & Connexions. Dans une cinquantaine de gares, dont l’ensemble des gares parisiennes, le dispositif exposera des dizaines de planches pour offrir aux usagers un moment culturel en lieu et place de panneaux publicitaires.
 
Les passagers des trains des gares françaises vont pouvoir découvrir en avant-première l'ensemble des sélections 2021 pour les Fauves d'Angoulême et une dizaine de BD en format XXL. Le projet lancé conjointement entre la SNCF et le FIBD en 2019, sera affiché pendant deux mois de mi-décembre 2020 à mi-février 2021.
 
Conçu comme une véritable extension de l’édition du festival de 2021, les créations en gares contribuent à « renforcer le lien précieux tissé entre créateurs, éditeurs, libraires, lecteurs, spectateurs et usagers des transports ». A l’heure où le FIBD est contraint de se réinventer face au contexte sanitaire, les espaces publics de transports offre aux BD « un écrin naturel idéal pour s’exposer aux regards de tous ».
 
Les gares, considérées comme de véritables lieux de vie à part entière, vont accompagner la production de la bande dessinée à travers des « expositions éclectiques et audacieuses, populaires et exigeantes ».
 
Dans le cadre du partenariat, le groupe SNCF prévoit également de faire circuler fin janvier 2021, un TGV spécial qui transportera les invités du FIBD dans le strict respect de l’environnement, de Paris vers Angoulême. Au total, près de 500 auteurs, dessinateurs, éditeurs, professionnels et journalistes seront du trajet.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités