Le fils Ubu | Livres Hebdo

Patrice Trigano. - Photo DR

Le galeriste Patrice Trigano est habité par l’esprit surréaliste. Après Artaud et Roussel, il met en roman Alfred Jarry.

Alors qu’il est tombé tôt dans la littérature, via le surréalisme qui "[lui] a fait exploser la tête" et dont il ne s’est "jamais remis", Patrice Trigano n’est pas tout de suite devenu écrivain. Il a même attendu un temps certain avant de publier son premier livre : son autobiographie, Une vie pour l’art, à La Différence, en 2006.

"Tout jeune, raconte-t-il, je ne parlais que de peinture." Alors, à

Lire la suite (3 040 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre