Le Grand prix de l’imaginaire est attribué à Christophe Lambert et Peter F. Hamilton | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, le 22.05.2015 à 12h19 (mis à jour le 22.05.2015 à 13h00) Récompenses

Le Grand prix de l’imaginaire est attribué à Christophe Lambert et Peter F. Hamilton

L’auteur de science-fiction britannique Peter F. Hamilton - Photo GEORGES SEGUIN

Remis au festival Etonnants Voyageurs de Saint-Malo le 24 mai, le prix couronnera en tout 10 ouvrages dans autant de catégories.

Le Grand prix de l’imaginaire 2015 est décerné, dans la catégorie roman francophone, à Christophe Lambert pour Aucun homme n’est une île (Nouveaux Millénaires), qui revisite l’histoire de Cuba à travers le regard de Hemingway, et, dans la catégorie roman étranger, à Peter F. Hamilton pour sa série en deux tomes La grande route du Nord (Milady).

Après cinq ans d’existence, les catégories BD/comics et manga sont supprimées, car le jury a décidé de se recentrer sur la littérature, cœur du Grand prix de l’imaginaire depuis sa création en 1974, avec pour but de récompenser “l’ensemble de ces mauvais genres que sont la science-fiction, la fantasy, le fantastique”.

Le Grand prix de l’imaginaire a aussi récompensé des œuvres dans 8 autres catégories :

nouvelle francophone : recueil L’opéra de Shaya, de Sylvie Lainé (ActuSF) ;
nouvelle étrangère : recueil La fille-flûte et autres fragments de futurs brisés, de Paolo Bacigalupi (Au diable Vauvert) ;
roman jeunesse francophone : La seconde vie de d’Artagnan, de Jean-Luc Marcastel (Matagot) ;
roman jeunesse étranger : tomes 1 et 2 de Miss Peregrine et les enfants particuliers, de Ransom Riggs (Bayard) ;
prix Jacques-Chambon de la traduction : Marie Surgers pour Intrabasses, de Jeff Noon (La Volte) ;
prix Wojtek-Siudmak du graphisme : Aurélien Police pour l’ensemble de ses couvertures en 2014, en particulier pour L’éducation de Stony Mayhall, de Daryl Gregory (Bélial), et Notre île sombre, de Christopher Priest (Denoël) ;
essai : Super-héros, une histoire française, de Xavier Fournier (Huginn & Muninn) ;
prix spécial : Richard Comballot pour son travail de recherche sur l’imaginaire, notamment son recueil d’entretiens Clameurs (La Volte).

La remise du prix, qui a lieu au festival Etonnants Voyageurs à Saint-Malo depuis 2010, se tiendra le 24 mai à 18 h.
close

S’abonner à #La Lettre