Le groupe Pearson a connu un excellent premier semestre

Le groupe Pearson a connu un excellent premier semestre

La cartographie du groupe Pearson

Le groupe Pearson a connu un excellent premier semestre

Le plus grand groupe d'édition a vu son bénéfice d'exploitation tripler par rapport à l'an dernier.

Par Vincy Thomas,
avec vt Créé le 15.04.2015 à 22h43

+ 13% pour Pearson International Education, + 9% pour Penguin, + 8% pour Perason North American Education : les ventes des filiales éditrices du groupe Pearson, leader mondial de l'édition dans notre classement annuel publié en juin dernier, ont fortement augmenté, selon un communiqué du 26 juillet.

Pour Penguin, tous les indicateurs sont au beau fixe. L'éditeur a vu son chiffre d'affaires - 590 millions d'euros - progresser de 9% entre le premier semestre 2009 et la période équivalente en 2010. Les profits ont doublé, s'élevant désormais à 53 millions d'euros. Les ventes de livres numériques (15 700 titres en catalogue) ont triplé.

Que ce soit au Royaume-Uni, aux Etats-Unis ou en Australie, Penguin a augmenté sa part de marché. Outre la restructuration de la société (réduction des coûts, renforcement éditorial, accélération de la numérisation), l'éditeur se flatte de quelques réussites, comme son partenariat avec Lego. Le secteur jeunesse est actuellement l'un des plus dynamiques. Penguin se lance désormais à l'assaut des marchés brésiliens et coréens.

Penguin compte aussi sur des auteurs comme Tom Clancy, Patricia Cornwell, Ken Follett, Nora Roberts, Barbra Streisand, John Le Carre et Stephen Fry pour maintenir ses résultats au second semestre.

Du côté de Pearson International Education, les ventes atteignent au total 603 millions d'euros pour le premier trimestre. La filière affiche des profits de 43 millions d'euros.

Pearson fait la moitié de ses ventes avec la partie Education Amérique du nord. Avec une croissance de 8% (1,2 milliard d'euros) et un bénéfice dopé de 12% (61 millions d'euros), elle se porte tout aussi bien.

Au total, l'ensemble du groupe Pearson, qui comprend aussi le Financial Times, a augmenté son chiffre d'affaires de 7% (2,75 milliards d'euros). Le bénéfice d'exploitation est en hausse de 79% (213 millions d'euros). Dans tous les secteurs, les prévisions ont été dépassées.

Les dernières
actualités