Le Kindle 2 d'Amazon est plus fin et plus rapide

DR

Le Kindle 2 d'Amazon est plus fin et plus rapide

Le distributeur américain sur internet Amazon.com a présenté lundi la nouvelle version de son livre électronique Kindle, qui offre à ses usagers une batterie plus puissante et une mémoire sept fois plus importante que l'appareil de première génération.

J’achète l’article 1.50 €

Par AFP,
avec afp,
Créé le 09.02.2009 à 00h00,
Mis à jour le 09.02.2009 à 00h00

Le distributeur américain sur internet Amazon.com a présenté lundi la nouvelle version de son livre électronique Kindle, une mince tablette électronique permettant de stocker quelque 1 500 titres en moins de 300 grammes.

Outre un nouveau design et une meilleure qualité d'affichage, avec 16 nuances de gris pour de meilleurs contrastes, cette tablette peut lire un texte "à haute voix" et les pages peuvent être tournées automatiquement.

Le Kindle 2 "reprend tout ce que nos clients nous disaient aimer sur la version originale, mais il est simplement plus fin, plus rapide, avec une batterie à la durée de vie plus longue, et capable de contenir des centaines de livres supplémentaires", a indiqué le PDG Jeff Bezos, cité dans un communiqué.

L'appareil, avec une batterie 25% plus puissante que l'original, donne accès à une bibliothèque électronique de 230 000 ouvrages téléchargeables, vendus 10 dollars pièce, dont 103 des 110 best-sellers du classement de référence du New York Times, mais aussi à un ensemble de journaux et magazines américains ou internationaux ainsi qu'à plus de 1.200 blogs, disponibles par abonnement.

Un vice-président du groupe, Ian Freed, s'est refusé à indiquer si Amazon gagnait de l'argent avec son livre électronique, dont le succès jusqu'à présent a surtout été démontré par des ruptures de stock à répétition.

"Nous nous concentrons sur la satisfaction du consommateur, et nous considérons que le reste suivra", a-t-il indiqué à l'issue de la présentation du livre, dans la prestigieuse bibliothèque fondée par John Pierpont Morgan, fondateur de la banque JPMorgan Chase, à New York.

Les analystes estiment à un demi-million le nombre d'exemplaires déjà écoulés, mais le groupe garde jalousement le secret sur ses chiffres de vente.

Actuellement, les livres ne sont directement téléchargeables sans fil sur Kindle qu'aux Etats-Unis - mais on peut aussi se connecter en tous lieux sur le site Amazon pour télécharger des livres sur ordinateur avant de les transférer sur le Kindle.

"A un moment donné, on aimerait bien servir nos clients internationaux" avec le téléchargement sans fil, ajoute M. Freed, mais aucun contact n'est en cours avec des opérateurs téléphoniques internationaux pour ce faire.

Lors de la présentation des résultats du groupe le mois dernier, M. Bezos avait assuré que sa librairie virtuelle ne cannibalisait pas son activité originelle de libraire, mais créait de nouvelles envies chez les grands lecteurs. "Nous voyons que les gens qui achètent le Kindle continuent à acheter le même nombre de livres qu'avant" avait-il dit, en avançant que Amazon vend "1,7 livre électronique pour chaque livre" papier à ces consommateurs.

M. Freed a confirmé par ailleurs qu'Amazon travaillait à rendre ses titres téléchargeables sur téléphone portable, sans toutefois avancer de date pour l'aboutissement de ce projet.

Google de son côté a annoncé vendredi rendre accessibles sur certains téléphones des livres électroniques qu'il a déjà numérisés.

Le Kindle 2 peut être commandé dès à présent sur le site internet du groupe, et sera livré à partir du 24 février, a précisé le distributeur, pour 359 $, soit le même prix que la première version lancée fin 2007.


09.02 2009

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités