Adaptation

Douze ans après sa sortie en salle, le film de Guillermo del Toro, Le labyrinthe de Pan, va être transposé en roman. Le cinéaste mexicain, oscarisé au début de l'année pour La forme de l'eau, collaborera avec l'écrivaine Cornelia Funke, annonce The Bookseller. La directrice des éditions jeunesse de Bloomsbury a remporté les enchères très disputées pour le Royaume-Uni et le Commonwealth (à l'exception du Canada). Les illustrations seront signées d'Allen Williams.

Pan's labyrinth: The labyrinth of the Faun sera publié le 2 juillet 2019 en grand format au Royaume-Uni et simultanément aux Etats-Unis chez Katherine Tegen Books, maison jeunesse filiale d'HarperCollins. Les droits semblent déjà acquis au Brésil, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Italie, en Russie et pour les territoires hispanophones.

Guillermo del Toro avait déjà initié la novélisation de certains de ses films, comme Pacific Rim par Alex Irvine (Milady) ou La forme de l'eau (Bragelonne). Il a aussi écrit différents ouvrages comme la trilogie La lignée (Presses de la Cité, Pocket), thrillers coécrits avec Chuck Hogan, ou le roman jeunesse fantasy Trollhunters, coécrit avec Daniel Kraus (Bayard Jeunesse).

Cornelia Funke, auteure traduite en 35 langues, est connue en France pour ses romans Cœur d'encre, Sang d'encre et Mort d'encre, ou encore la trilogie Reckless, tous réédités chez Gallimard Jeunesse. La maison rééditera également le 18 octobre les deux tomes du Cavalier du dragon.

Le labyrinthe de Pan, en compétition au Festival de Cannes, se déroule en 1944 dans l'Espagne fasciste. Carmen, récemment remariée, s'installe avec sa fille Ofélia chez son nouvel époux, le très autoritaire Vidal, capitaine de l'armée franquiste. Alors que la jeune fille s'habitue difficilement à sa nouvelle vie, elle découvre près de la grande maison familiale un mystérieux labyrinthe. Pan, le gardien des lieux, une étrange créature magique et démoniaque, va lui révéler qu'elle n'est autre que la princesse disparue d'un royaume enchanté. Afin de découvrir la vérité, Ofélia devra accomplir trois dangereuses épreuves.

Le film avait attiré 430 000 spectateurs dans les salles françaises.
 

 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités