Les éditeurs de poésie viennent d'apprendre une étonnante nouvelle : le 29e Marché de la poésie, prévu du 16 au 19 juin, place Saint-Sulpice à Paris, aura lieu finalement au même endroit mais... du vendredi 27 au lundi 30 mai. Un changement de dates qui intervient de manière brutale et qui vient bouleverser, à quelques semaines de l'événement, le calendrier de ces professionnels.

«Nous avons failli assister à la disparition du Marché de la Poésie», ajoutent même les organisateurs, dans une lettre d'information alarmiste de dernière minute qui ne donne pas plus de précisions.

Quelques élément d'explications sont fournies par l'association Foire Saint-Germain, organisatrice du festival du même nom et qui rassemble plusieurs rendez-vous : Salon du théâtre et de l'édition théâtrale, Nuit de l'estampe contemporaine, Salon de la culture et des jeux mathématiques, Foire aux antiquaires... et Marché de la poésie. On peut en effet lire sur la page d'accueil de son site (www.foiresaintgermain.org) :

«La Ville de Paris a mis cette année l'occupation de la place Saint-Sulpice sous le régime d'un appel à projets, mettant ainsi en concurrence notre association. C'est avec regret que nous vous annonçons que la candidature de la Foire Saint-Germain n'a pas été retenue. La Foire Saint-Germain n'aura pas lieu... place Saint-Sulpice, du moins. La société Joël Garcia Organisation a été choisie pour organiser une manifestation place Saint-Sulpice par le Service du Protocole et des Evènements de la Ville de Paris. S'agissant d'une société commerciale, il est probable que la teneur de sa manifestation ressemble peu au festival transdisciplinaire à vocation culturelle que nous organisons.»

La 29e édition du Marché de la poésie se déroulera malgré tout place Saint-Sulpice, mais fin mai. Un appel à pétition « Pour la survie du festival de la Foire Saint-Germain » est par ailleurs lancé, « à l'attention de Monsieur le Maire de Paris », qui a déjà recueilli près de 2 500 signatures.


21.03 2011

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités