Proclamation

Le palmarès de Printemps de la SGDL

Chantal Thomas - Photo © ULF ANDERSEN

Le palmarès de Printemps de la SGDL

Chantal Thomas reçoit le grand prix de littérature de la SGDL pour l’ensemble de son œuvre, à côté de dix autres auteurs primés lors de la session.

Par Marie-Christine Imbault,
Créé le 27.05.2014 à 12h15,
Mis à jour le 27.05.2014 à 14h17

Chantal Thomas pour l’ensemble de son œuvre, Shumona Sinha prix du roman et Christine Jordis prix de l’essai recevront leurs prix, tous dotés, (entre 1500 et 6000 €) à l’Hôtel de Massa le 18 juin prochain, sous la présidence de Georges-Olivier Châteaureynaud.
 
L’ensemble du palmarès

Grand Prix SGDL de Littérature pour l’ensemble de l’œuvre : Chantal Thomas, L’échange des princesses (Seuil) qui paraît chez Points en septembre.
 
Grand Prix SGDL de Poésie pour l’ensemble de l’œuvre : Robert Nedelec, Quatre-vingts entames en nu (Jacques Brémond)
 
Grand Prix SGDL du Roman : Shumona Sinha, Calcutta (L’Olivier)
 
Grand Prix SGDL de l’Essai : Christine Jordis, William Blake ou l’infini (Albin Michel)
 
Grand Prix SGDL de la Nouvelle : Tonino Benacquista, Nos gloires secrètes (Gallimard)
 
Prix de Poésie Charles Vildrac : Jean Maison, Le boulier cosmique (Ad Solem)
 
Prix Paul Féval : Sophie Chauveau,  Noces de charbon (Gallimard)
 
Grand Prix SGDL du roman Jeunesse : Loïc Le Pallec, No Man’s land (Sarbacane)
 
Prix Baudelaire de traduction de l’anglais pour l’ensemble de l’œuvre : Sika Fakambi pour Notre quelque part de Nii Ayikwei Parkes (Zulma)
 
Prix Gérard de Nerval SGDL/Goethe Institut de traduction de l’allemand : Michel Vanoosthuyse pour L’art n’est pas libre, il agit (Ecrits sur la littérature 1913-1948) d’Alfred Döblin (Agone éditions)
 
Prix Maurice Edgar Coindreau de traduction de l’américain : Valérie Malfoy pour Le mur de mémoire, d'Anthony Doerr (Albin Michel).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités