Le poète et écrivain tchèque Petr Král est mort | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 22.06.2020 à 16h09 (mis à jour le 22.06.2020 à 17h00) Disparition

Le poète et écrivain tchèque Petr Král est mort

Petr Kràl - Photo WIKICOMMONS

L’écrivain tchèque est mort le 17 juin à Prague, à l'âge de 78 ans.
 

Le poète, essayiste et écrivain tchèque Petr Král est décédé à 78 ans, le 17 juin à Prague. "Il nous a laissé sa belle encyclopédie de la vie quotidienne, il a su regarder et être surpris par les faits du quotidien, ceux qu'on ne voit pas que l'on ne voit plus" souligne Luc Lévy, directeur de l’Institut Français de Prague sur Twitter.
 
Il était l’auteur de Témoins des crépuscules (Champ Vallon, 1989) et d’une anthologie de la poésie tchèque (Belin, 1990). Ont suivi Sentiment d’antichambre dans un café d’Aix (P.O.L) ou encore Le poids et le frisson (Obsidiane, 1999) dans lequel le poète poursuit son exploration singulière du monde ordinaire, entre réalisme et surréalisme.

Il aussi signé des essais, parus en France chez Flammarion: Enquête sur des lieux (2007) puis Les cahiers de Paris de 1968 à 2006 (2012) dans lesquels l’écrivain a fait découvrir à son lecteur les lieux qu’il a pu visiter, de Prague à Paris.
 
"Enquête sur des lieux est bien plus que des mémoires d’un exilé, relatant son itinéraire de Prague à Paris. Nous entraînant dans son dédale de rêveries et de rencontres, Petr Král réussit à nous faire partager le sentiment que "l’étrangeté la plus radicale des choses réside peut-être [...] dans leur banalité même" écrivait Sean James Rose dans son avant-critique de l’ouvrage publiée dans le Livres Hebdo du 15 décembre 2006. En 2012, Fanny Taillandier estimait que Les Cahiers de Paris tirent leur force "de leur lente construction, d’où découle un double portrait : celui de Paris, d’abord mais aussi, touche par touche, un autoportrait intime et fragmentaire" dans son avant-critique du livre publiée dans le numéro du 16 mars.
 
Ses derniers ouvrages ont été publiés en 2017 au Réalgar (Ce qui s’est passé) et en 2020 chez Lurlure (Déploiement), le 7 mars. Petr Král avait reçu de nombreux prix dont, en 2019, le Grand Prix de la francophonie de l’Académie française, et en 2016, le Prix Jean Arp pour l’ensemble de son œuvre.
 
close

S’abonner à #La Lettre