Le 11 juin, Audiolib envoie en librairie une nouvelle livraison de ses livres audios, inaugurés en février dernier.

Parmi les cinq nouveaux titres, les auditeurs trouveront Les hommes qui n’aimaient pas les femmes, le premier volet de “Millénium”, la trilogie à succès du Suédois Stieg Larsson (Actes Sud).

Lu par le comédien Emmanuel Dekoninck, ce roman de 574 pages représente 17 heures d’écoute. Le livre audio, tiré à 6 000 exemplaires, est vendu 26 euros, contre 23 euros pour l’édition papier.

Le 2e volume, La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette, est prévu pour le 3 septembre, et le 3e, La reine dans le palais des courants d’air, pour le 15 octobre.

L’ensemble sera réuni sous un coffret en novembre. La filiale commune d’Hachette Livre, Albin Michel et Direct Group France a acquis les droits de la trilogie en février.

Avec cette nouvelle livraison (qui comporte aussi Une vie de Simone Veil, La rêveuse d’Ostende d’Eric-Emmanuel Schmitt, La théorie Gaïa de Maxime Chattam et Eloge de la lenteur de Carl Honoré), Audiolib porte à 25 le nombre de titres inscrits à son catalogue.

Le premier bilan est mesuré. “Ce n’est pas un raz-de-marée, mais l’installation est progressive, remarque Valérie Lévy-Soussan, directrice d’Audiolib. L’usage du livre audio doit être créé en France, on le sait.”

A ce jour, les deux meilleures ventes sont Ni d’Eve ni d’Adam d’Amélie Nothomb et Dans les bois d’Harlan Coben, dont 5000 exemplaires environ ont été vendus, selon Valérie Lévy-Soussan.

Pour accompagner ses titres, tous des best-sellers en format papier, Audiolib met l’accent sur la PLV et lancera, avant les départs en vacances d’été, une campagne de publicité sur les radios d’autoroutes.

“Pour la deuxième partie de l’année et pour 2009, nous prévoyons des titres un peu plus courts afin de séduire les gens peu habitués à une longue écoute”, précise Valérie Lévy-Soussan.






Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités