Fabrication

C’est un mouvement concerté auquel il semblera difficile d’échapper : la plupart des fabricants de papier graphique augmenteront leurs prix en janvier, dans une fourchette de 5 à 8 % selon les communiqués qu’ils ont publiés (Arctic Paper, Lecta, The Navigator Company, Sappi, etc.). "Cette évolution est causée par l’augmentation importante et rapide des cours de la pâte à papier", explique le communiqué d’Arctic Paper, un des spécialistes dédiés à l’impression de livres (Munken, Amber, G-Print). "Au cours des douze derniers mois, le cours de la pâte de fibres courtes (eucalyptus) a augmenté de 27,5 %", souligne Jérôme Mielle, directeur général de la succursale française du groupe suédois. La pâte à base de bois résineux, plus chère, suit le même mouvement (+ 16 % depuis janvier selon le mensuel Pap’Argus).

A la veille de l’été, Arctic Paper avait déjà annoncé une hausse de 8 % des seuls papiers couchés. Utilisés notamment pour la fabrication de beaux livres, ils sont moins chers que les papiers bouffants ou offset, en raison de capacités de production excédentaires, qui entraînent une concurrence plus vive. "En prix catalogue, la bobine de papier couché est à environ 740 euros, et la bobine de papier bouffant blanc se situe dans une fourchette de 1 050 à 1 100 euros", indique Jérôme Mielle.

Le DG d’Arctic Paper ne précise pas ce que représente la pâte dans le coût de fabrication du papier, mais il rappelle qu’elle constitue 50 % du produit fini dans le couché, contre plus de 70 % dans le bouffant, utilisé presque exclusivement pour le livre monochrome. Les éditeurs qui achètent leur papier ont anticipé la hausse et commandé une partie de leur consommation future. "Le papier des éditeurs que nous stockons gratuitement atteint 1 500 tonnes, contre 1 000 tonnes habituellement", constate Hubert Pédurand. L’effet sur le coût de fabrication du livre est à estimer en fonction de la part du papier, qui en représente environ 25 % selon le P-DG de Floch et directeur général de Laballery. Les éditeurs qui n’achètent toutefois plus leur papier eux-mêmes, constatant une économie globale en temps passé, en gestion de stock et en trésorerie, pourront aussi faire jouer la concurrence entre imprimeurs en fonction de leur répercussion de la hausse du papier. Hervé Hugueny


08.12 2017

Auteurs cités

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités