Le prix des Libraires en Seine 2020 passe sur Youtube | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 19.06.2020 à 13h55 (mis à jour le 19.06.2020 à 14h00) Crise sanitaire

Le prix des Libraires en Seine 2020 passe sur Youtube

Les 6 finalistes réunis sur Zoom pour l'une des émissions. De haut en bas Sylvain Coher, Alexis Ragougneau, Cécile Coulon, Alexandra Koszelyk, Giosuè Calaciura, Bérengère Cournut

Le prix des Libraires en Seine 2020 a été contraint de se réinventer en raison de la crise sanitaire et postera entre le 22 et le 25 juin, 3 émissions sur Youtube et Facebook dont une consacrée à l'annonce du lauréat.

"L'actualité liée à la crise sanitaire ne permettant pas l'organisation d'une grande soirée d'échanges le 10 juin au parc  nautique départemental de l'Ile de Monsieur à sèvres, les Libraires en Seine ont été inventifs et ont choisi de créer l’événement autrement" annoncent les organisateurs du prix, qui ont décidé de ne dévoiler le lauréat du prix que le 25 juin.

Entre le 22 et le 25 juin, le prix littéraire postera à 18h trois émissions animées par Inès de la Motte Saint-Pierre, journaliste et réalisatrice pour "La Grande Librairie". Chacune de ces 3 émissions sera mise simultanément en ligne à 18h sur la chaine YouTube des Libraires en Seine et sur leur page Facebook.

Le programme des émissions:
  • Episode 1: Lundi 22 juin 
    Le jury du prix organisera une présentation du prix littéraire et une rencontre avec les finalistes réunis en "table ronde" sur Zoom.
     
  • Episode 2: Mardi 23 juin (18h)
    Libraires en Seine proposera des entretiens croisés inédits avec chacun des finalistes, interrogés par Inès de La Motte Saint Pierre.
     
  • Episode 3: Jeudi 25 juin à 18h.
    L'émission sera consacrée à l'annonce du lauréat du prix Libraires en Seine 2020!
Les six finalistes du prix Libraires en Seine 2020 sont Giosuè Calaciura pour Borgo Vecchio (Noir sur blanc – Notabilia), Sylvain Coher pour Vaincre à Rome (Actes Sud), Cécile Coulon pour Une bête au Paradis (L’Iconoclaste), Bérengère Cournut pour De pierre et d’os (Le Tripode), Alexandra Koszelyk pour A crier dans les ruines (Aux forges de Vulcain) et Alexis Ragougneau pour Opus 77 (Viviane Hamy).

Le prix avait été décerné en 2019 à Estelle-Sarah Bulle pour Là où les chiens aboient par la queue (Liana Levi)
close

S’abonner à #La Lettre