Le prix Goncourt du premier roman est décerné à Kamel Daoud | Livres Hebdo

Par Agathe Auproux, le 05.05.2015 à 12h33 (mis à jour le 05.05.2015 à 18h00) Proclamation

Le prix Goncourt du premier roman est décerné à Kamel Daoud

Ce mardi 5 mai, chez Drouant, Kamel Daoud a été récompensé du prix Goncourt 2015 du premier roman pour Meursault, contre-enquête aux éditions Actes Sud.

Le prix Goncourt du premier roman a été remis ce mardi 5 mai, chez Drouant, à l'Algérien Kamel Daoud pour Meursault, contre-enquête publié chez Actes Sud le 7 mai 2014. Trois autres auteurs étaient en compétition: Miguel Bonnefoy pour Le voyage d'Octavio (Payot-Rivages), Kiko Herrero pour Sauve qui peut Madrid (P.O.L) et Jean-Noël Orengo pour La Fleur du Capital (Grasset).

Meursault, contre-enquêtes faisait partie des quatre titres de la sélection finale du prix Goncourt 2014, remporté par Lydie Salvayre (Pas Pleurer, Seuil) au cinquième tour avec six voix, contre quatre à Kamel Daoud.

Dans cet ouvrage, Kamel Daoud, journaliste au Quotidien d'Oran, raconte l'histoire du frère de l'Arabe tué par Meursault, dans L'étranger de Camus, qui a soif de reconnaissance cinquante ans après les faits, dans l'Algérie contemporaine. L'écrivain a également remporté le prix des Cinq continents de la francophonie 2014 pour ce premier roman. "Vous êtes un écrivain rare car vous vous exposez à la corne acérée du taureau.", a déclaré Régis Debray, membre de l'Académie Goncourt, en remettant son prix à Kamel Daoud. "Vous avez rapatrié L'étranger dans votre culture et fait de Camus un écrivain indigène. Nous allons rapatrier votre enquête dans notre littérature.", a t-il ajouté.

En 2014, c’est Frédéric Verger qui avait été récompensé par le Goncourt du premier roman pour Arden (Gallimard). 
close

S’abonner à #La Lettre