Le Prix Senghor du 1er roman francophone 2017 distingue Stéphane Larue | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 29.09.2017 à 18h00 (mis à jour le 18.10.2017 à 10h54) Proclamation

Le Prix Senghor du 1er roman francophone 2017 distingue Stéphane Larue

Stéphane Larue - Photo LE QUARTANIER/JUSTINE LATOUR

Le primo-romancier québécois reçoit, ce vendredi 29 septembre, le Prix Senghor du 1er roman francophone et francophile pour son ouvrage Le plongeur, publié par Le Quartanier.

Le jury de la 12e édition du Prix Senghor du 1er roman francophone et francophile a récompensé l’auteur québécois Stéphane Larue ce vendredi 29 septembre pour Le plongeur, paru chez Le Quartanier en 2016. Le lauréat succède à l’écrivain comorien Ali Zamir pour Anguille sous roche, paru au Tripode la même année. Le plongeur a par ailleurs remporté le Prix des libraires du Québec 2017.
 
Le roman s’inspire de l’univers de la restauration à Montréal dans lequel travaille l’auteur depuis une quinzaine d’années. Alors qu’il aspire à devenir bédéiste et illustrateur, le narrateur encore étudiant développe une addiction aux jeux en ligne. A bout de ressources, il devient plongeur dans un restaurant le temps d’une saison d’hiver.
 
Doté de 2000€, le Prix Senghor vise à promouvoir les primo-romanciers d’expression française. Présidé par Nicolas Forest, bibliothécaire à la médiathèque Landowski (Boulogne-Billancourt), le jury remettra officiellement son Prix ce vendredi 29 septembre 2017 à 20h au Centre Wallonie-Bruxelles (Paris, 4e) lors d’une soirée ponctuée d’animations littéraires.
 
L’ouvrage était en compétition avec dix autres premiers romans d’auteurs francophones:
  • Rapatriés, de Néhémy Pierre-Dahomey (Haïti), Seuil
  • Désorientale, de Negar Djavadi (Iran), Liana Levi
  • Mon royaume pour une guitare, de Kidi Bebey (Cameroun), Michel Lafon
  • Dans la forêt lointaine, de Marie-Pierre Burtin (France), Kéro
  • Le modèle, de Manuel Capouet (Belgique), Diagonale
  • Saisons des ruines, de Bertrand Schmid (Suisse), L’Age d’homme
  • Monsieur Origami, de Jean-Marc Ceci (Belgique), Gallimard
  • La solitude des enfants sages, de Martine Duquesne (France), La Cheminante
  • Les hommes et toi, de Selma Guettaf (Algérie), Apic
  • Celui-là est mon frère, Marie Barthelet (France), Buchet Chastel
close

S’abonner à #La Lettre