Le retour de "La Servante écarlate" dans le Top 20 | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 06.11.2019 à 15h31 (mis à jour le 06.11.2019 à 16h28) meilleures ventes

Le retour de "La Servante écarlate" dans le Top 20

Margaret Atwood.

La servante écarlate, de Margaret Atwood, des polars de Maxime Chattam et M. C. Beaton et la BD Undertaker sont les nouveautés de la semaine dans les meilleures ventes hebdomadaires.
 

Une nouvelle édition avec la servante en rouge et la suite - Testaments - en librairie : il n’en fallait pas plus pour voir revenir dans les meilleures ventes, La servante écarlate, de Margaret Atwood (Laffont) en 15e position du Top 20 GFK/Livres Hebdo, tous genres confondus, pour la semaine du 28 octobre au 3 novembre. Cette nouvelle édition en "Pavillons poche", sous une couverture stylisée qui fait écho à celle de Testaments, comprend une préface inédite de l’auteure, le texte de son discours à Berlin lors de la réception du prix de la Paix des libraires allemands 2017. Tiré au départ à 30000 exemplaires, le livre a été réimprimé plusieurs fois si bien qu’il atteint un tirage de 110000 exemplaires.

Laffont a vendu 300 000 exemplaires en français de la première édition du livre, adapté en série télévisée (la 3e saison a été diffusée cet été sur OCS), tandis que 8 millions de volumes ont été écoulés en langue anglaise. De son côté Testaments, la suite de La servante écarlate a été réimprimé deux fois et atteint un tirage de 108000 exemplaires. Le livre, Booker Prize 2019, est actuellement 7e des meilleures ventes de romans.

Trois polars arrivent aussi cette semaine dans le palmarès, toujours largement dominé par le 38e album d'Asterix, La fille de Vercingétorix (Albert-René). Une secte, de Maxime Chattam (Albin Michel), l’histoire d’un tueur qui laisse ses victimes à l’état de squelette en quelques heures à Los Angeles tandis qu’un ravisseur s’en prend à des jeunes passionnés par l’apocalypse à New York, prend la 4e place. Aux côtés de deux nouvelles enquêtes décoiffantes d’Agatha Raisin signées M. C. Beaton (Albin Michel) : Un Noël presque parfait (14e), qui voit arriver un cadavre empoissonné à la ciguë en pleins préparatifs des fêtes, et La kermesse fatale (17e), troublée par des pots de confiture contenant du LSD.

Enfin, la dernière entrée est celle, en 6e position, de la BD L’Indien blanc, 5e tome d’Undertaker, de Xavier Dorison, dessinée par Ralph Meyer (Dargaud) dans laquelle Joséphine Barclay envoie Sid Beauchamp récupérer le corps de son fils Caleb, tué par les Appaches.
close

S’abonner à #La Lettre