Disparition

L'écrivain allemand Hans Magnus Enzensberger n'est plus

L'écrivain allemand Hans Magnus Enzensberger n'est plus

Hans Magnus Enzensberger - Photo DR

L'écrivain allemand Hans Magnus Enzensberger n'est plus

L'auteur très investi dans l'industrie du livre s'est éteint à l'âge de 93 ans jeudi 24 novembre 2022.

Par Léon Cattan ,
avec AFP Créé le 28.11.2022 à 16h07

L'écrivain allemand Hans Magnus Enzensberger est décédé jeudi 24 novembre à Munich à l'âge de 93 ans. Le poète, romancier et essayiste était réputé pour sa polyvalence, qui s'étendait au monde de l'édition et de la traduction. "Il était l'un des intellectuels allemands les plus influents et les plus connus dans le monde", a déclaré la maison d'édition Suhrkamp, qu'il a cofondée. 

Né le 11 novembre 1929 en Bavière, Hans Magnus Enzensberger a étudié la littérature, les langues et la philosophie à Fribourg et à Paris. En 1957, il publie son premier livre, le recueil de poèmes La défense des loups. Très engagé dans les débats contemporains, il est notamment l'auteur de Mausolée (1975, publié en France par Gallimard en 2007) et de Europe, Europe ! (1987, publié en France par Gallimard en 1988). Ses essais, ses poèmes et ses romans composent une critique virulente de la bourgeoisie allemande, de son milieu originel et de l'impérialisme américain. 

Il est aussi à l'origine en 2003 de la réédition du témoignage anonyme Une femme à Berlin (publié par Gallimard en France en 2006), qui décrit les nombreux viols commis par des soldats soviétiques lors de leur prise de la capitale allemande à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Tombé aux oubliettes après sa première parution en 1954 et reçu de façon glaciale en Allemagne, ce témoignage fort est devenu un succès de librairie après sa réédition. Son dernier livre, Un bouquet d'anecdotes ou Opus incertum (Gallimard, 2022), est une autobiographie partiellement fictive qui remonte à la source de sa jeunesse à Hambourg. 

Son œuvre, parfois signée sous le pseudonyme d'Andreas Thalmayr, a été célébrée en Allemagne comme à l'étranger : il a obtenu entre autres le prix Heinrich-Böll en 1985, le prix Princesse des Asturies en 2002 et le prix Jean-Monnet des Littératures européennes de Cognac.

 

 

Les dernières
actualités