social

Les correcteurs manifesteront leur mécontentement à Livre Paris

Photo OLIVIER DION

Les correcteurs manifesteront leur mécontentement à Livre Paris

L'accord attendu sur les correcteurs n'a pas abouti, et les négociations annuelles obligatoires sur la grille salariale de la convention collective sont bloquées, dénoncent les syndicats de salariés de l'édition.

Par Hervé Hugueny,
Créé le 14.03.2018 à 19h19,
Mis à jour le 19.03.2018 à 12h54

Déplorant le blocage des négociations sociales, les syndicats de salariés de l'édition (CFDT, CFE-CGC, CGT, FO, et le groupe Correcteurs précaires) prévoient de manifester leur mécontentement le jeudi 15 mars en distribuant des tracts aux professionnels du livre avant la soirée d'inauguration.
 
"Depuis un an, un groupe de travail paritaire a été constitué, certaines maisons d’édition ayant pris conscience de la nécessité de valoriser des métiers précieux pour la qualité de leurs livres", mais l'accord attendu fin février par les correcteurs apparaît aujourd'hui bloqué. Principale composante des travailleurs à domicile, ils souhaitent notamment un minimum annuel de travail garanti par contrat, l'encadrement et la compensation d'éventuelles baisses d'activité, un lissage mensuel des salaires, les mêmes droits concernant la maladie, la formation, les jours fériés, et dénoncent le recours de plus en fréquent à l'auto-entreprenariat.
 
Les syndicats déplorent également le blocage des négociations annuelles obligatoires avec le Syndicat national de l'édition concernant la grille salariale de la convention collective, dont les premiers niveaux sont maintenant en dessous du SMIC, faute de mise à jour du dernier accord, remontant à 2014.
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités