Les Critiques de cinéma récompensent trois livres | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 29.01.2019 à 12h27 (mis à jour le 20.02.2019 à 18h22) Lauréats

Les Critiques de cinéma récompensent trois livres

Des livres sur Godard, Fellini et Khondji ont été distingués par les critiques de cinéma.

Le Syndicat Français de la Critique de Cinéma et des films de Télévision a dévoilé hier soir son palmarès des meilleurs films, au cinéma, à la télévision et en vidéo, et des meilleurs livres de cinéma.

Depuis 1978, le SFCC récompense trois livres - français, étranger et album.

Le meilleur livre français
Les critiques ont choisi Godard, inventions d'un cinéma politique de David Faroult paru en octobre aux éditions Amsterdam comme meilleur livre français sur le cinéma. Il s'agit d'une analyse des inventions esthétiques des films réalisés autour de 1968, leur fortune ou leurs limites, alors que le cinéaste engage son travail au service de politiques d'émancipation, sans jamais abandonner le cinéma à un utilitarisme militant.

Le meilleur livre étranger
Pour le meilleur livre étranger sur le cinéma, c'est un autre réalisateur mythique qui a été récompensé: Federico Fellini, le métier de cinéaste de Rita Cirio, traduit de l'italien par René de Ceccatty, publié au Seuil en septembre. Il s'agit d'une série d'entretiens accordés par le réalisateur italien en 1992-1993 à la journaliste Rita Cirio. Le cinéaste y aborde ses films, les conditions de tournage, son inspiration, sa relation avec les producteurs ou encore la direction d'acteurs. Le livre a déjà reçu le Prix Transfuge du meilleur livre de cinéma 2018.

Le meilleur album
Enfin le prix du meilleur album sur le cinéma a distingué Conversations avec Darius Khondji, livre d'entretiens réalisés par Jordan Mintzer, critique au Hollywood Reporter et publié en octobre aux éditions Synecdoche. Cet ouvrage consacré à l’œuvre d’un chef opérateur, offre au lecteur un voyage à travers le cinéma des 50 dernières années. Khondji a travaillé avec David Fincher, James Gray, Michael Haneke, Woody Allen, Roman Polanski, Bernardo Bertolucci, Sydney Pollack, Jean-Pierre Jeunet & Marc Caro ,Bong Joon-ho (Okja) et Nicolas Winding Refn.

Le palmarès des Critiques a distingué Mektoub my love, canto uno d'Abdellatif Kechiche (prix Cinéma), Phantom Thread de Paul Thomas Anderson (film étranger), Jusqu'à la garde de Xavier Legrand (premier film), Girl de Lukas Dhont (premier film étranger) et Guy d'Alex Lutz.

Et autres prix..
Le SFCC décerne aussi des prix pour les films sortis en DVD/Blu-ray. Memories of Murder de Bong Joon-ho, prix dans la catégorie meilleur patrimoine, avait d'ailleurs été accompagné d'un livre-enquête de Stéphane du Mesnildot (La Rabbia, décembre), qui, à travers de nombreux documents d'archives rares et inédits, revient sur la genèse et la création du deuxième film du réalisateur coréen Bong Joon-ho, qui a révolutionné le polar moderne.

close

S’abonner à #La Lettre