Les dossiers numériques mobilisent le SNE | Livres Hebdo

Par Hervé Hugueny, avec hh, le 20.03.2013

Les dossiers numériques mobilisent le SNE

Le président du SNE, Vincent Montagne © Olivier Dion

A la veille du salon du livre, le syndicat fait le point sur son action essentiellement tournée vers les conséquences du numérique sur l'édition, qui seront notamment évoquées lors de ses Assises, le 22 mars.

S'il ne représente toujours qu'une part très minime des ventes des éditeurs, le livre numérique occupe en revanche une part essentielle de l'action du Syndicat national de l'édition (SNE), au vu des dossiers évoqués par son président à la veille du salon du livre de Paris.

Vincent Montagne a notamment insisté sur l'accord entre auteurs et éditeurs, qui adapte après quatre ans de négociations le contrat d'édition à l'ère numérique. Il sera signé ce 21 mars au ministère de la Culture, avant d'être transposé dans un texte de loi à discuter au Parlement.

La première manifestation visible de la mise en oeuvre du programme d'exploitation numérique des livres indisponibles du XXe siècle sera aussi accessible ce 21 mars, avec l'ouverture du Registre des livres indisponibles en réédition électronique (ReLIRE), qui comprend 60 000 références.

Le SNE a aussi repris le sujet de la lutte contre le piratage numérique de livres, et négocié deux solutions qu'il proposera à ses adhérents, sans en préciser toutefois le coût pour le moment.

Le syndicat organise par ailleurs la session de printemps de ses assises du livre numérique, le vendredi 22 mars au salon, de 10h30 à 19 heures, et s'est associé à l'organisation de la première conférence à Paris le 25 mars de l'International Digital Publishing Forum (IDPF), qui définit la norme de l'ePub, format de référence dans l'édition de livres numériques.

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

Thématique

close

S’abonner à #La Lettre