Les éditeurs américains prévoient de réduire leur présence à Francfort

Les éditeurs américains prévoient de réduire leur présence à Francfort

Peter Hirth © Frankfurt Book Fair

Les éditeurs américains prévoient de réduire leur présence à Francfort

Plusieurs éditeurs ont annoncé une réduction de leurs budgets foires et salons, et notamment pour la prochaine Foire de Francfort.

Par Marie-Christine Imbault,
avec mci Créé le 15.04.2015 à 20h04

Dans le cadre des rencontres “Making Information Pay” organisée le 7 mai par le Book Industry Study Group à New York, Marcus Leaver, directeur de Sterling Publishing, a annoncé qu'il n'irait pas à la prochaine foire internationale du livre de Francfort.

“J'y enverrai une équipe très réduite. La foire traditionnelle est dépassée”, a-t-il indiqué lors de sa conférence, sur le thème “Le budget du nouveau marketing : rompre avec un marketing traditionnel en faveur de modes plus efficaces”.

Dès le début de la rencontre, Marcus Leaver indiquait, selon plusieurs sites professionnels américains, qu'il avait réduit d'un million de dollars son budget consacré aux salons, expositions et conférences, au profit d'une meilleure promotion de chaque ouvrage.

Le budget marketing au titre par titre a ainsi augmenté de 33 % sur l'année avec, par ailleurs, un report croissant de la promotion sur le Net aux dépens du papier et des tournées d'auteurs, remplacées par des “webinaires”, des séminaires sur Internet.

Enfonçant un peu plus le clou, Marcus Leaver a d'ailleurs indiqué que s'il avait passé un séjour très agréable à Londres lors de la dernière Foire du livre, celui avait néanmoins été totalement improductif : “Je ne suis pas sûr de ce qui j'y ai fait”, confessait-il.

Toujours dans le cadre des rencontres “Making Information Pay”, Dominique Raccah, directrice de Sourcebooks, indiquait également, lors d'une précédente conférence sur le thème “Business inhabituel : repenser l'édition pour répondre au changement d'époque”, avoir réduit son budget “foires et salons traditionnels” de 250 000 dollars.

Au cours d'un entretien avec Publishers Lunch, Carolyn Reidy, directrice de Simon & Schuster avait déjà confié des intentions similaires, déclarant “étudier de près leur participation aux foires du livre”, et “réduire de manière significative le stand et la présence à Francfort”.

Une politique déjà mise en oeuvre lors de la dernière Foire du livre de Londres, ou encore lors de Book Expo America où, si le stand a déjà payé, la participation de Simon & Schuster est nettement réduite cette année.
15.04 2015

Auteurs cités

Les dernières
actualités