Les films à ne pas manquer en 2019 | Livres Hebdo

le 02.01.2019 à 09h00 (mis à jour le 09.01.2019 à 11h26) Agenda

Les films à ne pas manquer en 2019

Fabrice Luchini et Camille Cottin dans Le mystère Henri Pick

Adaptations, biopics, films familiaux déclinés en livres, littérature ou thriller, bande dessinée ou théâtre, Livres Hebdo a sélectionné une quarantaine de films qui sortiront cette année dans les salles.


Un cinéma américain gourmand en adaptations
 
The hate U give de George Tillman Jr, d’après le roman de Angie Thomas (Nathan Jeunesse). 23 janvier.
 
Si Beale Street pouvait parler de Barry Jenkins, d’après le roman de James Baldwin (Stock). 30 janvier.
 

My beautiful boy de Felix Van Groeningen, avec Steve Carell et Timothée Chalamet, deux biographies, Beautiful boy : a father’s journey through his son’s addiction de David Sheff (Houghton Mifflin, 2008) et Tweak de Nic Sheff (Simon & Schuster, 2009), toutes deux inédites en France. 6 février.
 
Rythm section de Reed Morano, d’après le livre de Mark Burnell, Métamorphoses de la vengeance (Robert Laffont). 27 février.
 
Boy erased de Joel Edgerton, avec Lucas Hedges, Nicole Kidman et Russell Crowe, d’après le roman de Garrard Conley (Autrement). 27 mars.
 

 
After – chapitre 1 de Jenny Gage, d’après la série d'Anna Todd (Hugo Roman). 17 avril.
 
The sun is also a star de Ry Russo-Young, d’après le roman de Nicola Yoon (Bayard Jeunesse). 19 juin.
 
Ça 2 d'Andy Muschietti, d’après le roman de Stephen King. 18 septembre.
 
La femme à la fenêtre de Joe Wright, avec Amy Adams, Gary Oldman et Julianne Moore, d’après le roman de A.J. Finn (Presses de la Cité). Octobre.
 
Le chardonneret (The godlfinch) de John Crowley, avec Nicole Kidman, d’après le roman de Donna Tartt (Plon). Novembre.
 
Des comics et du manga
 
Marvel va de nouveau envahir les écrans avec l’ultime volet des Avengers (24 avril), le retour des X-Men (Dark Phoenix, 5 juin), un nouveau Spider-Man (Far from home, 3 juillet) et surtout l’arrivée de Captain Marvel (6 mars). DC Comics ne sortira que deux grosses productions : Shazam ! (3 avril) et un Joker très dramatique, avec Joaquin Phoenix et Robert de Niro (9 octobre). Incontestablement, l’événement sera le 13 février du côté d’Alita : Battle Angel, adaptation du manga Gunnm de Yukito Kishiro (Glénat), coscénarisée par James Cameron.
 

 
Du cinéma familial
 
Hollywood ne va pas faire dans l’originalité avec un remake par Tim Burton de Dumbo, les suites de Dragons, La reine des Neiges, Toy story, et des jeux comme les Lego et les Playmobils. On sera plus curieux de l’adaptation de la série de Eoin Colfer, Artemis Fowl (Gallimard Jeunesse), par Kenneth Branagh (14 août). Pour les plus petits, Dora l’exploratrice arrive sur grand écran le 7 août. Mais on surveillera avant tout La fameuse invasion des Ours en Sicile (9 octobre), d’après l’histoire de Dino Buzzati (Gallimard Jeunesse) et la transposition par Joann Sfar de sa bande dessinée parue chez Delcourt Petit Vampire (18 décembre).
 

 
Un cinéma français éclectique dans ses choix
 
Edmond d’Alexis Michalik, d’après sa propre pièce, avec Thomas Solivérès et Olivier Gourmet. 9 janvier
 
Holy Lands d’Amanda Sthers, d’après son roman Les terres saintes (Stock). Avec James Caan et Jonathan Rhys-Meyers. 16 janvier.
 
La dernière folie de Claire Darling, prévu fin 2018 a été décalé au 6 février. De Julie Bertuccelli, avec Catherine Deneuve et Chiara Mastroianni, d’après Le dernier vide-grenier de Faith Bass Darling de Lynda Rutledge (Babel).
 


Le mystère Henri Pick de Rémi Bezançon, avec Fabrice Luchini et Camille Cottin. D’après le roman de David Foenkinos (Gallimard). 6 mars.
 

 
Celle que vous croyez de Safy Nebbou, avec Juliette Binoche. D’après le roman de Camille Laurens (Gallimard). 27 février.
 
Le dindon de Jalil Lespert, avec Dany Boon et Guillaume Gallienne, d’après la pièce de Georges Feydeau. 25 septembre.
 
Chanson douce de Lucie Borleteau, avec Karin Viard et Leïla Bekhti, d’après le roman de Leila Slimani. 27 novembre.
Le Goncourt 2016 sera aussi adapté sur scène à la Comédie-française à partir du 14 mars.
 
J’accuse de Roman Polanski, avec Jean Dujardin, d’après le roman D. de Robert Harris (Plon). 4 décembre.
 
 
Virginie Efira est Sœur Benedetta
Des biopics à foison
 
La tendance ne fléchit pas : cette année, le cinéma va faire revivre les existences ou les parcours de Jean Seberg, de Laurel et Hardy, de Mary Stuart, de Dick Cheney, de David Copperfield ou encore de Judy Garland. Trois films, cependant, sont plus attendus que les autres : Colette, incarnée par Keira Knightley (16 janvier), formidable point de vue sur le monde de l’édition de l’époque, Elton John alias Rocketman, interprété par Taron Egerton (29 mai), et Benedetta, nonne sulfureuse jouée par Virginie Efira dans le film de Paul Verhoeven, d’après la biographie de Judith C. Brown, Sœur Benedetta, entre sainte et lesbienne (Gallimard).

 
close

S’abonner à #La Lettre