Médias

Les Inrockuptibles créent leurs prix littéraires

Nelly Kaprièlian - Photo JEAN-FRANÇOIS PAGA/GRASSET

Les Inrockuptibles créent leurs prix littéraires

Roman français, roman étranger, premier roman, essai et bande dessinée: Les Inrockuptibles créent leur prix littéraire récompensant 5 catégories. Les lauréats seront dévoilés le 17 novembre.

Par Vincy Thomas,
Créé le 15.10.2020 à 11h00,
Mis à jour le 15.10.2020 à 12h00

L'hebdomadaire culturel Les inrockuptibles se lancent à leur tour dans les prix littéraires, avec le Prix Les Inrockuptibles. "Nous avons décidé de créer notre propre prix littéraire afin de continuer à distinguer, à soutenir et à mettre en avant les titres et les oeuvres qui nous sont apparues comme les plus fortes, les plus essentielles, les plus importantes, les plus audacieuses et les plus marquantes de l’année" précise le journal.

Le Prix Les Inrockuptibles sera composé de cinq catégories : Prix du roman (ou récit littéraire) français, Prix du roman (ou récit littéraire) étranger, Prix du premier roman, Prix de l’essai et le Prix de la bande dessinée.
Chaque jury, pour chacune de ces catégories, est exclusivement composé de membres de l’équipe des Inrockuptibles. Pour sa première édition, le prix sera parrainé par le cinéaste, metteur en scène et écrivain Christophe Honoré. Les lauréats du prix seront annoncés le 17 novembre.

"Cette année plus que jamais, face à la crise sanitaire que nous traversons et à la fragilisation de la librairie et de l’édition qu’elle a entraînée, il nous a semblé important, essentiel même, de revenir, juste après la saison des grands Prix, sur les romans, les essais et les bandes-dessinées parus tout au long de l’année, souvent oubliés des Prix, ainsi que, bien sûr, sur les textes parus à la rentrée" explique le communiqué, qui dévoile sa liste de livres sélectionnés. Si peu d'éditeurs indépendants ont été retenus, on note une grande diversité de styles et de sujets (féminisme, écologie, minorités...) parmi les livres choisis, souvent âprement défendus par le journal au fil des semaines.

Dans la catégorie Prix du roman (ou récit littéraire) français sont nommés :
  • Emmanuel Carrère : Yoga (POL)
  • Eric Reinhardt : Comédies Françaises (Gallimard)
  • Alice Zeniter : Comme un empire dans un empire (Flammarion)
  • Pierre Ducrozet : Le grand vertige (Actes Sud)
  • Constance Debré : Love me tender (Flammarion)
  • Simon Liberati : Les Démons (Stock)
  • Lola Lafon : Chavirer (Actes Sud)
  • Laurent Mauvignier : Histoires de la nuit (Minuit)
  • Rebecca Lighieri : Il est des hommes qui se perdront toujours (POL)
  • Leïla Slimani : Le Pays des autres. Tome 1. (Gallimard)

Dans la catégorie Prix du roman (ou récit littéraire) étranger sont nommés : (les noms des traducteurs seront ajoutés dans la journée)
  • Colson Whitehead : Nickel Boys (Albin Michel)
  • Aharon Appelfeld : Mon père et ma mère (L’Olivier)
  • Lucy Ellmann : Les Lionnes (Seuil)
  • Enrique Vila-Matas : Cette brume insensée (Actes Sud)
  • JK Stefansson : Lumière d’été, puis vient la nuit (Grasset)
  • Etgar Keret : Incidents au fond de la galaxie (L’Olivier)
  • Patti Smith : L’Année du singe (Gallimard)
  • Maya Angelou : Rassemblez-vous en mon nom (Notabilia/Noir sur blanc)
  • Deborah Levy : Le Coût de la vie et Ce que je ne veux pas savoir (Le Sous-Sol)
  • Charles Yu : Chinatown, intérieur (Aux Forges du Vulcain)

Dans la catégorie Prix du premier roman sont nommés :
  • Vanessa Springora : Le Consentement (Grasset)
  • Fatima Daas : La petite dernière (Notabilia/Noir sur blanc)
  • Hugo Lindenberg : Un jour ce sera vide (Bourgois)
  • Lou Darsan : L’arrachée belle (La contre allée)
  • Hadrien Bels : Cinq dans tes yeux (l’Iconoclaste)
  • Francesca Serra : Elle a menti pour les ailes (Anne Carrière)
  • Mireille Gagné : Le Lièvre d’Amérique (La Peuplade)

Dans la catégorie Prix de l’essai sont nommés :
  • Sandra Lucbert : Personne ne sort les fusils (Seuil)
  • Leonora Miano : Afropea (Grasset)
  • Barbara Stiegler : Du cap aux grèves - récit d’une mobilisation. 17 novembre 2018 - 17 mars 2020 (Verdier)
  • Yann Dedet : Le Spectateur zéro (P.O.L)
  • Bibia Pavard, Florence Rochefort et Michelle Zancarini-Fournel : « Ne nous libérez pas, on s’en charge ! ». Une histoire des féminismes de 1789 à nos jours. (La Découverte)
  • Natacha Michel : Le roman de la politique (La Fabrique)
  • Paul B. Preciado : Je suis un monstre qui vous parle (Grasset)
  • Johan Chapoutot : Libres d’obéir. Le management du nazisme à aujourd’hui. (Gallimard)
  • Baptiste Morizot : Manières d’être vivants (Actes Sud)
  • Georges Vigarello : Histoire de la fatigue (Seuil)

Dans la catégorie Prix de la bande dessinée sont nommés :
  • Florence Dupré La Tour : Pucelle (Dargaud)
  • Fabien Vehlmann Gwen de Bonneval Hervé Tanquerelle Fred Blanchard : Le dernier atlas, tome 2 (Dupuis)
  • Loo Hui Phang /Hughes Micol : Black-out (Futuropolis)
  • Derf Backderf : Kent State Quatre morts dans l’Ohio (ça et là)
  • Léonie Bischoff : Anaïs Nin (Casterman)
  • Lucas Harari : La dernière rose de l’été (Sarbacane)
  • Cy : Radium Girls (Glénat)
  • Feurat Alani : Falloujah : ma campagne perdue (Les Escales)
  • Chris Ware : Rusty Brown (Delcourt)
  • Luz /Virginie Despentes : Vernon Subutex (Albin Michel)

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités