Les libraires, commerçants les plus soutenus pendant la crise sanitaire | Livres Hebdo

Par Alexiane Guchereau, le 16.06.2020 à 16h50 (mis à jour le 16.06.2020 à 17h00) commerce

Les libraires, commerçants les plus soutenus pendant la crise sanitaire

Selon la plateforme Soutien-Commerçants-Artisans, qui a publié son bilan le 12 juin, 7 des 10 commerces les plus soutenus par la commande de bons d'achats sont des librairies.

Lancé le 23 mars dernier, soit six jours après le début du confinement, l’équipe de Petits commerces a lancé bénévolement le site soutien-commercants-artisans.fr pour permettre aux habitants de commander des bons d’achat dans les commerces fermés. Selon son bilan publié le 12 juin, les libraires ont été commerçants les plus soutenus par les consommateurs en volume de bons d'achats vendus et en valeur (450 000 euros) :
 
Dans le top 10 des commerces de Soutien-Commerçants-Artisans figurent 7 libraires :
  • La Librairie Cassiopée, située à Val d’Oingt (Rhône) avec 332 bons d’achats vendus, ce qui représente 15260€ (record tous commerces confondus)
  • La librairie Obliques (Auxerre) avec 267 bons d’achats vendus (12880 €)
  • La librairie Jean-Jacques Rousseau (Chambéry) avec 252 bons d’achats vendus (11830€)
  • Le Marque Page (Choisy le Roi) avec 171 bons d'achats vendus (8900€)
  • La librairie Arthaud (Grenoble) avec 190 bons d'achats vendus (8750€)
  • La Belle histoire (La Tour du Pin) avec 205 bons d'achats vendus (8620€)
  • la librairie M’Lire (Laval) avec 191 bons d'achats vendus (8610€)
L’opération ne s’est toutefois pas révélée suffisante pour la librairie Cassiopée qui a lancée trois jours avant sa réouverture le 12 mai, une campagne de financement participatif sur Kiss kiss Bank Bank pour trouver les 30000 euros encore nécessaires afin d’assurer la survie de sa librairie. L’objectif a été atteint le 5 juin avec 32670 euros récoltés et la librairie témoigne par ailleurs d’une très bonne reprise avec une fréquentation qu’elle estime en hausse et de très nombreuses commandes reçues en un mois. De son côté, la librairie M’Lire est "très satisfaite" d’avoir pu bénéficier de ce soutien financier pendant le confinement.
 
"Nous allons maintenant continuer à accompagner ce mouvement, avec les milliers de commerçants que nous avons aidés, et  avec toutes  les  collectivités soucieuses  de valoriser les commerces  de  proximité, qui  font le maillage territorial et  social unique notre pays" assure Jonathan Chelet, fondateur de Petits commerces, qui a lancé l’opération.
close

S’abonner à #La Lettre