Sélection

Les prix Libr’à Nous révèlent leur sélection 2023

Les prix Libr’à Nous révèlent leur sélection 2023

Logo prix Libr'à Nous, édition 2023 - Photo Libr'à Nous

Les prix Libr’à Nous révèlent leur sélection 2023

Les librairies francophones de la 9e édition des prix Libr’à Nous ont dévoilé, lundi 28 novembre, une sélection de titres pour les 7 catégories.

Par Elodie Carreira,
Créé le 29.11.2022 à 12h23 ,
Mis à jour le 29.11.2022 à 16h45

304 libraires francophones ont révélé, lundi 28 novembre, leur sélection de livres soumis pour le second tour des prix Libr’à Nous. Au total, 82 titres sont en lice, dans 7 catégories différentes (littérature francophone, littérature étrangère, polar, imaginaire, bande dessinée, littérature jeunesse, album jeunesse), dont voici la liste :

 

Littérature francophone

Clara lit Proust, Stéphane Carlier (Gallimard)

Partie italienne, Antoine Choplin (Buchet-Chastel)

On était des loups, Sandrine Collette (JC Lattès)

Chien 51, Laurent Gaudé (Actes Sud)

La nuit des pères, Gaëlle Josse (Noir sur blanc)

Fantaisie guérillères, Guillaume Lebrun (Bourgois)

Le soldat désaccordé, Gilles Marchand (Aux forges de Vulcain)

Connemara, Nicolas Mathieu (Actes Sud)

Les enfants endormis, Anthony Passeron (Globe)

Les marins ne savent pas nager, Dominique Scali (La Peuplade)

Les maisons vides, Laurine Thizy (L'Olivier)

 

Littérature étrangère

Le choix, Viola Ardone, traduit de l’italien par Laura Brignon (Albin Michel)

Une amitié, Silvia Avallone, traduit de l’italien par Françoise Brun (Liana Levi)

La cité des nuages et des oiseaux, Anthony Doerr, traduit de l’anglais (États-Unis) par Marina Boraso (Albin Michel)

Le lac de nulle part, Pete Fromm, traduit de l‘anglais (États-Unis) par Juliane Nivelt (Gallmeister)

Le silence des repentis, Kimi Cunningham Grant, traduit de l’anglais (États-Unis) par Alice Delarbre (Buchet-Chastel)

Nos vies en flammes, David Joy, traduit de l’anglais (États-Unis) par Fabrice Pointeau (Sonatine)

Blackwater, Michael McDowell, traduit de l’anglais (États-Unis) par Yoko Lacour et Hélène Charrier (Monsieur Toussaint Louverture)

Arpenter la nuit, Leila Mottley, traduit de l’anglais (États-Unis) par Pauline Loquin (Albin Michel)

Ce qui vient après, JoAnne Tompkins, traduit de l’anglais (États-Unis) par Sophie Aslanides (Gallmeister)

Duchess, Chris Whitaker, traduit de l’anglais par Julie Sibony (Sonatine)

 

Polar

Les derniers jours des fauves, Jérôme Leroy (La Manufacture de livres)

Darwyne, Colin Niel (Rouergue)

Dans les brumes de Capelans, Olivier Norek (Michel Lafon)

Les gens des collines, Chris Offutt, traduit de l’anglais (États-Unis) par Anatole Pons-Reumaux (Gallmeister)

Le carré des indigents, Hugues Pagan (Rivages)

Bobby Mars forever, Alan Parks, traduit de l’anglais (Écosse) par Olivier Deparis (Rivages)

La femme du deuxième étage, Jurica Pavicic, traduit du croate par Olivier Lannuzel (Agullo)

L'illusion du mal, Piergiorgio Pulixi, traduit de l’italien par Anatole Pons-Reumaux (Gallmeister)

Plus bas dans la vallée, Ron Rash, traduit de l’anglais (États-Unis) par Isabelle Reinharez (Gallimard)

Le tableau du peintre juif, Benoît Séverac (La Manufacture de livres)

Body language, A. K. Turner, traduit de l’anglais par Claire Breton (Alibi)

 

Imaginaire

Le chant des géants, David Bry (L'Homme sans nom)

Un psaume pour les recyclés sauvages, Becky Chambers, traduit de l'anglais (États-Unis) par Marie Surgers (L'Atalante)

Sous la lune brisée, Anne-Claire Doly (Mnémos)

La pilule, suivie de Big Girl, Meg Elison, traduit de l'anglais (États-Unis) par Ludivine Fournier (Le Goater)

Noon du soleil noir, L. L. Kloetzer (Le Bélial')

La trilogie des Poudremages, t. 1. La promesse du sang, Brian McClellan, traduit de l'anglais (États-Unis) par Thomas Bauduret (Leha)

Gideon la neuvième, Tamsyn Muir, traduit de l'anglais par Stéphanie Lux (Actes Sud)

Une femme au bord du temps, Marge Piercy, traduit de l'anglais (États-Unis) par Marie Koullen (Le Goater)

Meute, Karine Rennberg (ActuSF)

Le secret du roi, Marie Valente (Bragelonne)

 

Bande dessinée

La longue marche des dindes, Léonie Bischoff, Kathleen Karr (Rue de Sèvres)

Voleuse, Lucie Bryon (Sarbacane)

Céleste, Chloé Cruchaudet (Soleil)

Perpendiculaire au soleil, Valentine Cuny-Le Callet (Delcourt)

Soixante printemps en hiver, De Jongh, Chabbert (Aire Libre)

Ana et l'Entremonde, Marc Dubuisson, Cy (Glénat)

La revanche des bibliothécaires, Tom Gauld (2024)

Journal inquiet d'Istanbul, Ersin Karabulut (Dargaud)

Nettoyage à sec, Joris Mertens (Rue de Sèvres)

Furieuse, Geoffroy Monde, Mathieu Burniat (Dargaud)

Les Pizzlys, Jérémie Moreau (Delcourt)

Hoka Hey, Neyef (Rue de Sèvres)

La dernière reine, Jean-Marc Rochette (Casterman)

La louve boréale, Núria Tamarit (Sarbacane)

De cape et de mots, Flore Vesco, Kerascoët (Dargaud)

Ce que nous sommes, Zep (Rue de Sèvres)

 

Littérature jeunesse

A(ni)mal, Cécile Alix (Slalom)

Maydala Express, Pierdomenico Baccalario, Davide Morosinotto, traduit de l’italien par Marc Lesage (L'École des loisirs)

Les sœurs Hiver, Jolan C. Bertrand (L'École des loisirs)

Une dose de rage, Angeline Boulley, traduit de l’anglais (États-Unis) par Julie Lopez (Nathan)

Mémoires de la forêt, Mickaël Brun-Arnaud (L'École des loisirs)

Les longueurs, Claire Castillon (Gallimard Jeunesse)

À un cheveu, Maëlle Desard (Slalom)

Brussailes, Éléonore Devillepoix (Hachette Romans)

La prophétie des sœurs-serpents, Isis Labeau-Cabreia (Slalom)

Et le ciel se voila de fureur, Taï-Marc Le Thanh (L'École des loisirs)

Les histoires, ça ne devrait jamais finir, Esmé Planchon (Bayard)

La fille du phare, Annet Schaap, traduit du néerlandais par Maurice Lomré (L'École des loisirs)

Skandar et le vol de la licorne, A. F. Steadman, traduit de l’anglais (États-Unis) par Alice Delarbre (Hachette Romans)

Iron Widow, Xiran Jay Zhao, traduit du chinois par Isabelle Troin, (La Martinière Jeunesse)

 

Album jeunesse

Jaune Tournesol, Juliette Adam, Maureen Poignonec (Flammarion Jeunesse)

Fred s’habille, Peter Brown, traduit de l’anglais (États-Unis) par Rosalind Elland-Goldsmith (L'École des loisirs)

Leina et le Seigneur des Amanites, Myriam Dahman, Nicolas Digard (Gallimard Jeunesse)

La toute petite maison, Michaël Escoffier, Clotilde Perrin (L'École des loisirs)

Un océan d’amour, Pieter Gaudesaboos (Hélium)

Ma cabane, Guillaume Guéraud, Alfred (La Martinière Jeunesse)

Bravo, Maman Manchot !, Chris Haughton (Thierry Magnier)

Le garçon en fleurs, Jarvis (L'École des loisirs)

Oscar et Albert, Chris Naylor-Ballesteros (L'École des loisirs)

La fougère et le bambou, Marie Tibi, Jérémy Pailler (L'École des loisirs)

 

Né en 2014 à l’initiative des libraires Valérie Caffier (librairie Le Divan, Paris XVe) et Audrey Andriot (Librairie Jonas, Paris XIIIe), le prix Libr’à Nous rassemble des libraires francophones pour distinguer, au mois de mars, leurs "coups de cœur", parus entre janvier et novembre de l’année précédente.

Les dernières
actualités