Les salariés de Dalloz manifestent devant le siège de leur entreprise

Les salariés de Dalloz manifestent devant le siège de leur entreprise

Le personnel de la maison d'édition juridique s'inquiète des conditions de sa fusion avec les Editions législatives, qui fait partie comme lui du groupe Lefebvre-Sarrut.

Par Hervé Hugueny ,
avec hh Créé le 15.04.2015 à 21h00

Une partie du personnel de Dalloz a débrayé et manifesté pendant la matinée du jeudi 25 novembre devant le siège de l'éditeur juridique, rue Froidevaux, à Paris (14e), pour exprimer ses inquiétudes sur les conditions de sa fusion avec les Editions législatives, qui font partie comme lui du groupe Lefebvre-Sarrut.

Dans un tract distribué sur place, les salariés de l'éditeur de codes, racheté en 2006 au groupe Hachette Livre par Lefebvre-Sarrut, manifestent «une grande inquiétude sur le devenir de notre maison dans la mise en oeuvre du projet de fusion. Le processus engagé risque de détruire ce qui a contribué à faire de Dalloz la maison d'édition juridique la plus renommée planétairement».

Le débrayage a été suivi par environ 70 % des salariés, assure une représentante du personnel, qui précise que «nous ne sommes pas contre la fusion, et nous étions très satisfaits de la reprise par les Editions législatives en 2006, après plusieurs ventes et reprises par la CEP, Havas, Vivendi, etc.» Les salariés, «très attachés à leur indépendance», ont peu apprécié le projet de déménagement à Montrouge, au siège des Editions législatives, qui leur a soudainement été présenté, et affirment que le plan de fusion actuel «n'est pas viable».

La direction de Dalloz n'a pu être jointe.




15.04 2015

Les dernières
actualités