DRM

L’Harmattan abandonne cette semaine le système de protection (DRM) de livres numériques d’Adobe pour la solution proposée par TEA. "Il s’agit d’un marquage à la fois visible sur le fichier, avec le nom de l’acheteur et son adresse mail, et invisible, réparti dans le document", explique Alessandra Fra, responsable de l’Harmathèque, la bibliothèque numérique de l’éditeur. TEA, qui a développé ce système de tatouage numérique pour sa propre librairie, le propose en service sous licence. "La vérification de l’origine de fichiers douteux qui circuleraient sur Internet nous incombe, précise Alessandra Fra. Nous avons retenu cette solution pour mettre fin aux problèmes techniques, nombreux avec le système d’Abode." Ce marquage fonctionne avec des fichiers ePub et PDF. H. H.

25.09 2015

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités