L'humilité du figuier | Livres Hebdo

Par Véronique Rossignol, le 06.12.2019 (mis à jour le 06.12.2019 à 13h30) Premier roman/Algérie 9 janvier Hajar Bali

L'humilité du figuier

Hajar Bali - Photo DR/BELFOND

En Algérie, des années 1930 à nos jours, le premier roman d'Hajar Bali introduit aux secrets d'une famille traversée par les violences de l'histoire.

Nour a trois mères, confie-t-il à ses quelques rares amis. En 2016, à 23 ans, ce sérieux doctorant en mathématiques partage à Alger un minuscule appartement avec sa mère Meriem, sa grand-mère paternelle Fatima et son arrière-grand-mère de 95 ans, Baya. Seul garçon de la maison depuis dix ans, depuis que son père Kamel, menuisier, a été emprisonné pour terrorisme, il est soumis à l'attention jalous

Lire la suite (3 120 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Livre cité (1)

Auteur cité (1)

close

S’abonner à #La Lettre