Domaine public

Avec cinq rééditions en janvier et février prochains chez quatre éditeurs, Maurice Maerterlinck est la vedette des auteurs décédés en 1949 dont les œuvres seront libres de droits au 1er janvier 2020. Les éditions de l'Escalier, Les Perséides et Bartillat ont un peu anticipé le passage de l'écrivain belge, prix Nobel de littérature en 1911, dans le domaine public en republiant dès cette année Pélleas et Melisande, pièce de théâtre qui a inspiré plusieurs adaptations symphoniques, ainsi que La vie des abeilles,La vie des fourmis et La vie des termites, essais consacrés à l'organisation des insectes sociaux, en phase avec l'intérêt actuel pour l'environnement. Archipoche, Espace Nord et Gallimard ont aussi programmé ces titres, tandis que les Editions de Paris-Max Chaleil reprennent L'intelligence des fleurs.

Avec près d'un millier de noms, dont environ 450 Français ou francophones, la liste des auteurs décédés en 1949 et intégrés dans le domaine public l'an prochain paraît longue, mais elle n'entraînera pas de vague de rééditions, eu égard à la faible notoriété des intéressés. Les Francophones restent plus immédiatement accessibles que des auteurs étrangers dont il faudrait retraduire les œuvres, ou atteindre la fin des 70 ans de droit de la propriété littéraire attaché au travail de leur traducteur.

La version française d'Autant en emporte le vent, le roman le plus célèbre de Margarett Mitchell, décédée le 16 août 1949, est ainsi attachée au catalogue de Gallimard, son traducteur Pierre-François Caillé (par ailleurs fondateur de la Fédération internationale des traducteurs) étant décédé en 1979. En revanche l'œuvre musicale et les partitions de Richard Strauss, compositeur autrichien d'Ainsi parlait Zarathoustra ou Till l'espiègle, n'auront pas besoin de traduction.

Parmi les Français, on peut citer aussi Jacques Copeau, homme de théâtre fondateur du Vieux Colombier et cofondateur de la NRF, l'historien Jean Norton Cru, dont l'analyse des récits de combattants de la Première guerre mondiale a fait date, ou encore l'acteur Charles Dullin. Etablie à partir des bases de données de la BNF et d'Electre Data Services, cette liste recense tous les auteurs d'une œuvre parmi lesquels les écrivains en réalité sont minoritaires. Il s'y trouve ainsi Marcel Cerdan, décédé dans un accident d'avion en 1949, signataire de Ma vie, mes combats, mes mémoires.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités