Diffusion

Littérature, tourisme, patrimoine : Média Diffusion se métamorphose et double ses équipes

L'équipe de représentants littérature et sciences humaines chez Media Diffusion - Photo OLIVIER DION

Littérature, tourisme, patrimoine : Média Diffusion se métamorphose et double ses équipes

La filiale de commercialisation du groupe Média Participations, en incluant dès janvier prochain une trentaine de nouveaux éditeurs dans son périmètre, s’agrandit tout en devenant plus généraliste et plus ancrée dans les territoires. Les équipes de représentants s’apprêtent à doubler en 2022. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Pierre Georges,
Créé le 25.10.2021 à 17h01,
Mis à jour le 26.10.2021 à 16h01

Pour Stéphane Aznar, directeur général de Média Diffusion, l’objectif est limpide : « devenir un diffuseur généraliste incontournable ». La filiale de commercialisation du groupe Média-Participations, 4e groupe d’édition en France, déjà leader sur le secteur BD / Manga / Comics, poursuit son expansion sur de nouveaux segments. Après avoir intégré les activités de diffusion des guides Michelin et des éditions Saltimbanque en 2020, puis du Seuil jeunesse et de la Martinière jeunesse en 2021, Média Diffusion se prépare de l’avis de sa direction à un « petit chambardement », avec un mois de janvier chargé.

En littérature et en régions

D’un côté, arriveront en diffusion (et en distribution) les maisons du Seuil, de l’Olivier, de la Martinière, du Sous-sol mais aussi Métailié, Delachaux et Niestlé, le Nouvel Attila ainsi que Points. « Cela inclut la diffusion de best-sellers, d’éditeurs référents… de quoi prendre une place qui compte dans le paysage littéraire français », assure Thibaut Cartier, directeur commercial de Média Diffusion.

De l’autre, débutera l’intégration des activités de Cap Diffusion, ancienne filiale appartenant à Ouest-France, à savoir 19 éditeurs opérant sur le segment tourisme et patrimoine (sur les 60 que contenaient auparavant Cap Diffusion). Parmi les diffusions qui seront reprises en début d’année 2022 : celles des éditions Ouest-France, des éditions Sud-Ouest, des cartes IGN, des éditons du Signe, des Falaises, Locus Solus, des éditions Lieux-dits…

Deux nouvelles équipes de représentants

Logiquement, la répartition du chiffre d’affaires de Média Diffusion sera métamorphosée en 2022. « La part de ce qui n’était pas de la BD va vite devenir majoritaire, malgré un doublement de nos activités manga », estime Claude de Saint-Vincent, directeur général du groupe Média-Participations. Et pour cause, d’après les prévisions du groupe, entre 2019 et 2021 la part du chiffre d’affaires BD / Comics / Manga devrait passer de 63 à 43% du total, quand la littérature devrait plus que tripler et le tourisme représenter 7% des activités de Média Diffusion.

Pour absorber cette métamorphose, les équipes grandissent en conséquence. De 86 collaborateurs en 2019, Média Diffusion en comptera 150 en 2022. « C’est un travail assez titanesque autant que de dentelle », observe Stéphane Aznar. « Mais nous restons une diffusion à taille humaine, nous ne sommes ni Hachette, ni Interforum », ajoute-t-il.

Deux nouvelles équipes sont créées et s’ajoutent aux quatre équipes actuelles de représentants. La première, une équipe transversale de 18 représentants provenant en majorité de Cap Diffusion, obéira à une logique de niveau : les représentants s’occuperont de toutes les thématiques du groupe auprès des librairies de 2e niveau et des hypermarchés, à partir de janvier. La seconde nouvelle équipe, dédiée à la littérature et aux sciences humaines est déjà active, les premières tournées ayant débuté il y a 10 jours.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités