Pierre Soulages

Alors qu'il soufflera ses cent bougies le 24 décembre, Pierre Soulages voit sa longue carrière célébrée par l'exposition Soulages au Louvre, dans le prestigieux Salon Carré du musée parisien, à partir du 11 décembre. Cette rétrospective d'envergure donne lieu à un riche catalogue préfacé par Pierre Nora et coédité, le 5 décembre, par Gallimard et les éditions Musée du Louvre. Plusieurs publications explorent à leur tour le parcours et le travail du maître de « l'outrenoir », qui se concentre depuis quarante ans sur cette seule couleur. Alain Badiou offre une lecture esthétique de son œuvre dans Pierre Soulages : un peintre affirmationniste ? (Centre Pompidou, 6 novembre), à partir d'extraits du colloque Pierre Soulages qui s'est tenu en 2010 au Centre Pompidou. Le Centre Pompidou rééditera aussi, début janvier, le catalogue d'exposition paru alors, dans une version reliée sous jaquette. Le Cercle d'art lui donne également la parole et publie Dialogue avec Alain Badiou sur l'art et sur Pierre Soulages (28 novembre), d'Aliocha Wald Lasowski, maître de conférences en philosophie. Hermann édite le 31 octobre un livre d'entretiens avec l'artiste natif de Rodez et basé à Sète, L'intériorité dans la peinture, conduits par la docteure en philosophie Anne-Camille Charliat et centrés sur l'organisation interne d'une peinture. Avec Soulages : d'une rive à l'autre (27 novembre), Actes Sud regarde au-delà de nos frontières. Michaël de Saint-Cheron, philosophe des religions, et Matthieu Séguéla, spécialiste du Japon, tracent un triangle entre l'art de Soulages, l'Afrique noire et le pays du Soleil levant, au regard de ses rencontres avec ses contemporains (Picabia, Hartung, Senghor...). Marine Durand

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités