Mahir Guven, lauréat du prix Régine Deforges 2018 | Livres Hebdo

Par Isabel Contreras, le 03.04.2018 à 14h35 (mis à jour le 03.04.2018 à 15h00) Proclamation

Mahir Guven, lauréat du prix Régine Deforges 2018

Mahir Guven - Photo DR

L'auteur a été récompensé pour son premier roman, Grand frère, paru le 5 octobre chez Philippe Rey.

Pour sa 3e édition, le jury du prix Régine Deforges 2018 a distingué, ce mardi 3 avril, Mahir Guven pour son premier roman, Grand frère paru en octobre chez Philippe Rey. Il succède à Elisa Shua Dusapin, récompensée en 2017 pour Hiver à Sokcho (Zoé).

Egalement couronné par le prix Première 2018 et parmi les sélectionnés du Médicis 2017, Grand frère présente une famille de la région parisienne qui est confrontée au départ en Syrie d'un de ses membres devenu djihadiste.

De mère turque et de père kurde, réfugiés en France, Mahir Guven est né sans nationalité en 1986 à Nantes. Il a grandi entre la ville et les vignes auprès de sa grand-mère. Il est directeur délégué de l’hebdomadaire Le 1.

Le prix, doté de 3000 euros, lui sera remis pendant le salon du livre Lire à Limoges, le 27 avril. La ville de Limoges financera une campagne à l'échelle nationale pour son ouvrage.
 
Porté par la capitale limousine et les enfants de l’auteure Régine Deforges, le prix récompense un premier roman écrit par un auteur francophone. Le jury final est composé des trois enfants de l’auteure, Camille Deforges-Pauvert, Léa Wiazemsky et Franck Spengler, ainsi que de Julie Bonnie, Marina Carrère d’Encausse, Noëlle Châtelet, Grégoire Delacourt, David Foenkinos, Daniel Picouly, Eric Portais, Serge Joncour et Agnès Martin-Lugand.
close

S’abonner à #La Lettre