Marathon latino | Livres Hebdo

Du 22 au 25 juin. Qui dit marathon dit festivalier très sollicité. A Toulouse, pour le 13e Marathon des mots, Serge Roué et Dalia Hassan ont programmé 180 rendez-vous dans plus de 60 lieux de la métropole : en librairie, au théâtre Sorano, au musée, à la chapelle des Carmélites, en bibliothèque… Fidèle à son ouverture internationale, la manifestation sera largement consacrée cette année aux littératures d’Amérique centrale (golfe du Mexique, Caraïbes), en présence notamment de Leonardo Padura, Patrick Chamoiseau, Karla Súarez, Rodrigo Rey Rosa, Mayra Santos-Febres et de la nouvelle génération d’écrivains mexicains (Aura Xilonen, Antonio Ortuño et Eduardo Rabasa, entre autres plumes).

Qui dit Marathon des mots dit aussi un important cycle de lectures et de rencontres, marqué cette année par "La France, de profil", un Marathon des idées conçu comme une radiographie du pays, dans lequel interviendront François Bégaudeau, Aurélien Bellanger, Fatou Diome, Jean-Paul Dubois, Lionel Duroy, Marcus Malte, Laurent Mauvignier, Marie Modiano, Anne Wiazemsky… En plus des cycles habituels ("Correspondances littéraires" avec la Fondation La Poste, "Conversations méditerranéennes" avec la fondation d’entreprise Jean-Luc Lagardère, "A voix haute : la France du réel" avec la Scam, "Un monde en soi : territoires de l’intime" avec la Sofia, "J’entends plus la guitare" avec la Sacem), une nouveauté : "Uppercut !", une série de lectures illustrant la fascination des écrivains pour la boxe.Michel Puche

www.lemarathondesmots.com

close

S’abonner à #La Lettre