Massimo Montanari recevra à Blois le prix Anthony Rowley 2017 | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 05.10.2017 à 16h47 (mis à jour le 05.10.2017 à 17h36) Prix littéraire

Massimo Montanari recevra à Blois le prix Anthony Rowley 2017

Massimo Montanari - Photo © ALMA

La chère et l’esprit, paru chez Alma, reçoit le prix décerné pour la 2e fois en hommage à l’éditeur Anthony Rowley, historien et gastronome.
 

Massimo Montanari recevra le 6 octobre le 2e prix Anthony Rowley, à Blois, dans le cadre des Rendez-vous de l’histoire, pour son livre La chère et l’esprit. Histoire de la culture alimentaire chrétienne, traduit de l’italien par Jacques Dalarun et Martine Pagan, et publié en avril 2017 chez Alma. A cette occasion, l’auteur donnera une conférence à 16 h à l’Hôtel de ville.

Massimo Montanari démontre dans son essai qu’il n’existe pas de régime alimentaire spécifique au christianisme et, qu’au contraire, les apôtres invitaient leurs disciples à manger de tout, mais pas de n’importe quelle manière.
 Organisé en hommage à l’éditeur Anthony Rowley, historien et gastronome, et doté de 1 000 euros, le prix récompense un "ouvrage portant sur l’histoire de l’alimentation, la gastronomie, le vin, les arts de la table en France et dans le monde, pour l’originalité de son approche, sa rigueur scientifique et sa qualité d’écriture". L'an dernier, il avait distingué A la table des moines, de Fabienne Henryot (Vuibert).

La chère et l’esprit est arrivé devant Le goût de l’ivresse, de Matthieu Lecoutre (Belin) ; Une histoire de vin, de Didier Nourrisson (Perrin) ;  Le monde dans nos tasses, de Christian Grataloup (Armand Colin) et La table, une affaire d’Etat, de Jean-Victor Roux (Le Cerf).
close

S’abonner à #La Lettre