Bordeaux

Mériadeck passe au num’

Le num’, nouvel espace numérique de la bibliothèque Mériadeck, à Bordeaux. - Photo Véronique Heurtematte

Mériadeck passe au num’

La bibliothèque centrale de Bordeaux a inauguré le 19 novembre ses nouveaux services numériques marquant l’achèvement des travaux entamés depuis plusieurs années pour la requalification du bâtiment.

J’achète l’article 1.5 €

Par Véronique Heurtematte ,
avec Créé le 29.11.2013 à 14h34

Le 19 novembre, Mériadeck, la bibliothèque centrale du réseau municipal de Bordeaux, inaugurait plusieurs nouveaux services : le num’, un espace numérique de 140 m2 entièrement consacré aux loisirs numériques avec consoles de jeux, tablettes, ordinateurs et écrans 3D, et le p’tit num’, son équivalent décliné pour les enfants ; l’inathèque, un accès sur 2 postes aux ressources de l’Institut national de l’audiovisuel ; le salon e-press, où l’on peut lire un millier de quotidiens français ou étrangers et 400 magazines en ligne sur 6 tablettes tactiles et 2 ordinateurs, et le Wi-Fi, enfin disponible dans toute la médiathèque. Ces nouveaux services constituent la partie la plus visible de la deuxième tranche des travaux de requalification du bâtiment de Mériadeck. La première tranche (1) avait surtout porté sur la mise aux normes de sécurité et sur un accroissement des espaces publics. Celle qui vient de s’achever a été l’occasion de repenser les différents espaces. Dans chaque service, des groupes de travail ont réfléchi autour de 3 grands axes : l’ambiance, la signalétique, l’offre numérique et le mobilier. Résultat : chaque étage est identifié par une couleur et les différentes sections ont créé leur propre ambiance avec des éléments de décor et du mobilier adapté (esprit loft new-yorkais, esprit pont de bateau, etc.). Les collections ont été réduites pour aérer l’espace. Une centaine de places de travail ont été supprimées pour offrir des types d’assise diversifiés avec des chauffeuses, des poufs, des transats. Cette option va dans le sens d’un plus grand confort, mais pose déjà problème aux nombreux étudiants qui ont plus de mal à trouver une place de travail. « Nous allons tester cette nouvelle offre sur le public et nous la ferons évoluer si nécessaire », assure Olivier Caudron, le nouveau directeur des bibliothèques, de la lecture publique et des médias culturels de Bordeaux.

Dans les années à venir, le défi pour le réseau de lecture publique bordelais (qui compte, en plus de Mériadeck, 9 bibliothèques de quartier et un bibliobus) sera d’accompagner les transformations de la ville, marquée par un fort accroissement de sa population (la communauté d’agglomération de Bordeaux pourrait atteindre le million d’habitants d’ici à 2030), une évolution de sa composition sociologique et le développement de nouveaux quartiers.

Véronique Heurtematte

(1) Voir LH 732 du 2.5.2008, p. 64-65.

29.11 2013

Les dernières
actualités