Michel Jullien et David Diop récompensés par les élèves de l’ENS | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 30.10.2018 à 14h39 (mis à jour le 02.11.2018 à 16h51) Prix littéraire

Michel Jullien et David Diop récompensés par les élèves de l’ENS

Michel Jullien - Photo DR/VERDIER

Pour sa première édition, le prix de la Matinale de l’Ecole normale supérieure a été attribué aux romans L’île aux troncs (Verdier) et Frère d’âme (Seuil).

La salle historique de la bibliothèque de l’Ecole normale supérieure (ENS) de la rue d’Ulm, à Paris, a accueilli, jeudi 25 octobre, la première édition de remise du prix de la Matinale de l’ENS.
 
Nommé d’après l’une des émissions de la webradio étudiante Trensmissions, le prix a été attribué à Michel Jullien pour son roman L’île aux troncs, paru fin août chez Verdier. "Au moment de l’année où les prix tombent en rafale, de toutes sortes, les plus prestigieux ne sont pas à mes yeux ceux qu’on croit. Celui que vous me décernez revêt pour moi un caractère culturel comme nul autre", a déclaré l’écrivain qui sera l’invité d’une master class à l’ENS.

Les six jeunes normaliens du jury ont également distingué l’écrivain David Diop pour son roman Frère d’âme (Seuil) en lui attribuant la mention symbolique de l’Accessit de la Matinale de l’ENS.

Parrainé cette année par David Lopez, auteur de Fief (Seuil, 2017), le prix de la Matinale de l’ENS vise à récompenser un roman de la rentrée littéraire dont l’auteur "a su faire preuve d’audace, qu’elle soit surannée ou subversive", affirment ses organisateurs. La sélection comprenait neuf ouvrages, dont les critiques des étudiants sont disponibles sur le site de l'émission.
close

S’abonner à #La Lettre