proclamation

Mona Ozouf couronnée du Prix de la langue française

Mona Ozouf - Photo C. HELIE (GALLIMARD)

Mona Ozouf couronnée du Prix de la langue française

La philosophe, historienne et écrivaine recevra son prix lors de la Foire du livre de Brive, qui a lieu du 6 au 8 novembre.

Par Agathe Auproux,
Créé le 14.10.2015 à 18h11,
Mis à jour le 14.10.2015 à 19h00

Le Prix de la langue française, doté de 10000 euros par la ville de Brive a été attribué pour 2015 à la philosophe, historienne et auteure Mona Ozouf et lui sera décerné lors de la Foire du livre de Brive, qui se tiendra les 6, 7 et 8 novembre. Ce prix, créé en 1986, récompense l’œuvre d’une personnalité du monde littéraire, artistique ou scientifique qui a contribué, de façon importante, par le style de ses ouvrages ou son action, à illustrer la qualité et la beauté de la langue française.

Née en 1931 dans une famille d’instituteurs bretons, Mona Ozouf est agrégée de philosophie, directrice de recherches au CNRS et membre du Centre de recherches politiques Raymond-Aron à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS). Ayant consacré l’essentiel de ses travaux aux questions se rapportant à l’école publique et à la Révolution française, elle est l’auteure d’une œuvre élégante et libre récompensée par trois prix prestigieux: le Grand prix Gobert de l’Académie française en 2004, le prix mondial de la Fondation Simone et Cino del Duca en 2007 et le prix de la Bibliothèque nationale de France en 2014.

Paru en février 2015 dans la collection Quarto chez Gallimard, De Révolution en République, les chemins de la France, rassemble certains textes, livres et articles, choisis par elle-même comme une synthèse de ces travaux consacrés à l'histoire de France, qui veut mettre en lumière les décalages entre la France réelle et celle pensée par les théoriciens politiques.
 
Le jury du Prix de la langue française est composé d’Académiciens français, d’Académiciens Goncourt, d’écrivains et de journalistes: Laure Adler, Tahar Ben Jelloun, Dominique Bona, Hélène Carrère d’Encausse, Paule Constant, Franz-Olivier Giesbert, Paula Jacques, Jean-Noël Pancrazi, Bernard Pivot, Patrick Rambaud, Jean-Christophe Rufin et Danièle Sallenave. La délibération a été présidée cette année par le romancier Alain Mabanckou.
 
En 2014, l'essayiste Hélène Cixous avait été distinguée par ce prix littéraire.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités