Mouvement social

Nouveau débrayage au groupe La Martinière  

Les salariés La Martinière-Le Seuil protestent contre les conditions d’intégration au sein de Media-Participations. - Photo DR

Nouveau débrayage au groupe La Martinière  

Les salariés du groupe La Martinière manifestent leur désaccord avec les conditions d’intégration au sein de Média-Participations.

J’achète l’article 1.50 €

Par Hervé Hugueny,
Créé le 29.01.2019 à 16h03,
Mis à jour le 29.01.2019 à 18h21

« Les salariés La Martinière-Le Seuil ont décidé, au terme d’une assemblée générale, d’exprimer leur mécontentement lors d’un débrayage devant leurs locaux, mardi 29 janvier 2019 » déclarent les représentants du personnel dans un communiqué diffusé le même jour.
 
Ils protestent contre les conditions d’intégration au sein de Media-Participations, repreneur du groupe La Martinière en septembre 2017, et dénoncent un « nivellement par le bas », jugeant « inacceptable » la proposition de la direction. La dénonciation de l’accord sur le temps de travail est un des points de blocage importants, entraînant la perte de 8 jours de RTT.
 
Les salariés s’opposent aussi à la dénonciation de l’accord d’entreprise du groupe La Martinière « qui fixe notamment les dispositifs additionnels en cas de licenciement économique, de modification d’un contrat de travail, de réorganisation, de transfert géographique, etc. ».

Le communiqué rappelle également les implications de la réorganisation en cours, entrainant notamment « un plan de sauvegarde de l’emploi (30 licenciements), la suspension de l’activité d’une filiale (Le Serpent à Plumes), le projet de filialisation du service dédié à la fabrication des ouvrages, le déménagement des salariés du groupe La Martinière-Le Seuil vers l’immeuble Média-Participations dans le 19e arrondissement et le non-renouvellement de certains départs ».

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités