Nouvelle baisse des ventes de livres au Québec en 2015 | Livres Hebdo

Par Pierre Georges, le 21.04.2016 à 18h05 (mis à jour le 21.04.2016 à 19h00) Bilan

Nouvelle baisse des ventes de livres au Québec en 2015

La librairie Gallimard à Montréal, sur le boulevard Saint-Laurent. - Photo DR

Les ventes de livres neufs au Québec se sont contractées en 2015 de 2,7% par rapport à 2014, où la chute avait été violente, à -10%.

Les ventes totales de livres neufs, tous points de ventes confondus, continuent de baisser au Québec. D'après les données rendues publiques le 21 avril par l'Observatoire de la culture et des communications du Québec (OCCQ), elles ont subi une nouvelle baisse de 2,7% entre 2014 et 2015, à 608,17 millions de dollars canadiens (environ 423,8 millions d'euros).

Si les ventes de livres neufs se situent à leur niveau le plus bas depuis 2001, date de création par l'OCCQ de ses indicateurs d'évaluation du marché du livre, la baisse est toutefois quatre fois moins forte qu'en 2014, année pendant laquelle elles avaient chuté de près de 10%. Les ventes s'élevaient alors à 622,42 millions de dollars canadiens (477,1 millions d'euros).


L'année 2015 a mieux fini qu'elle n'a commencé, avec une contraction des ventes de 7,1% au premier semestre. "Dans l'ensemble, on peut dire que le marché du livre au Québec s'est fortement contracté (...). A l'exception des distributeurs, tous les secteurs sont en baisse, en particulier les 'autres points de vente' (36,4%), les grandes surfaces (9,4%) et les librairies indépendantes (7,3%)", indiquait alors Benoît Allaire, statisticien chargé de projet à l'OCCQ, dans un rapport. 

Sur les cinq dernières années, le marché du livre québécois n'a cessé de se contracter, à l'exception de la hausse de 1,5% qu'avaient connu les ventes de livres neufs entre 2012 et 2013.
close

S’abonner à #La Lettre