Olivier Guez reçoit le Prix des Prix 2017 | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 15.12.2017 à 16h22 (mis à jour le 15.12.2017 à 17h00) Lauréat

Olivier Guez reçoit le Prix des Prix 2017

Olivier Guez - Photo JEAN-FRANÇOIS PAGA

Olivier Guez, Prix Renaudot 2017, a reçu le Prix des Prix le 14 décembre pour son livre La disparition de Josef Mengele (Grasset).

Le jury du "Prix des Prix" s’est réuni à l’hôtel Le Meurice (Paris) le 14 décembre pour élire son livre lauréat parmi les huit grands prix de fin d’année (Académie française, Décembre, Femina, Flore, Goncourt, Interallié, Médicis, Renaudot).

La disparition de Josef Mengele, d’Olivier Guez (Grasset), prix Renaudot, a devancé d’une voix le livre de Daniel Rondeau, Mécaniques du chaos (Grasset), Grand prix du roman de l’Académie Française.

Olivier Guez retrace l'exil du médecin nazi en Amérique du sud après la Seconde Guerre mondiale. Responsable de crimes inhumains dans les camps de concentration, Josef Mengele vit difficilement son anonymat à Buenos Aires. Le temps passant, retrouvant une forme de respect dans l'Argentine de Peron, il refait progressivement sa vie. Mais de nombreuses personnes en Europe et en Israël le traquent. Il est condamné à fuir en permanence, au Paraguay puis au Brésil. Sa déchéance l'amène aux frontières de la folie, espérant toujours qu'il s'en sortira…

Créé en 2011, le Prix des Prix couronne pour la deuxième fois le lauréat du Renaudot, sept ans après Emmanuel Carrière pour Limonov. La disparition de Josef Mengele est la 3e meilleure vente de romans de la rentrée littéraire selon notre classement paru ce vendredi 15 décembre, avec 98 600 exemplaires vendus.

Le jury est présidé par Pierre Leroy et composé de Christine Albanel, Jérôme Béglé, Alexandre Bompard, Guillaume Cerutti, Marie-Laure Delorme, Nicolas Demorand, Marie Drucker, Pierre Lescure, Olivier Poivre d'Arvor, Bruno Racine et Alain Terzian.
close

S’abonner à #La Lettre